Plus de 3 000 migrants morts en Méditerranée cette année

immigrants

C’est un inquiétant record qu’a publié l’Organisation internationale des migrations (OIM) ce lundi 29 septembre. Selon ses statistiques pour l’année 2014, 4 077 migrants auraient trouvé la mort dans le monde entre janvier et septembre. Parmi ces personnes, 3 072 auraient été enregistrés autour de la seule mer Méditerranée, zone tampon entre l’Europe et l’Afrique, sur laquelle l’Algérie possède une large frontière. Ce qui représente 75% des morts à travers le monde.

« Cela fait de la Méditerranée, la mer la plus dangereuse du monde pour les migrants », précise le rapport (à voir entièrement ici). Ce document ajoute même que si l’on compile les statistiques depuis le début des années 2000, « au moins 22 400 personnes sont mortes en essayant de rejoindre l’Europe ». L’année 2014 représente la période la plus sombre pour les migrants sur cette zone, précise l’enquête où le chiffre moyen des morts en Méditerranée est généralement de 1 500 personnes.

Parmi les nationalités des candidats aux migrations clandestines qui traversent les frontières de la Méditerranée, le rapport note que contrairement aux années 1990 où les principaux migrants venaient du Maroc et de l’Algérie, « les origines des migrants utilisant ces routes se sont diversifiées et incluent des pays subsahariens » notamment.

Pour les chiffres de 2013, le rapport cite 24% de Syriens, 23% de Pakistanais et 11% d’Erythréens. L’Algérie est à la quatrième place avec 8% de candidats au départ.