Une première en Algérie : les réseaux sociaux coupés

21:29  samedi 18 juin 2016 | Par Hadjer Guenanfa | Actualité 

Les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram sont inaccessibles depuis ce samedi soir à 20 heures, a appris TSA de source sûre. La coupure va durer jusqu’au 23 juin, date de la fin des examens.

Le gouvernement a pris cette décision pour « protéger les candidats au bac partiel qui commence demain contre les faux sujets », a affirmé notre source. Malgré les dispositions prises pour éviter les fuites, les autorités semblant convaincues que « des parties » diffuseront de faux sujets pour perturber l’examen.

Ce dispositif a été mis en place par plusieurs institutions dont le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, le ministère de l’Éducation nationale, la gendarmerie, les opérateurs de téléphonie mobile et l’ARPT.

La décision de couper les réseaux sociaux est une première en Algérie. Durant les émeutes qui ont secoué le pays en janvier et février 2011, des perturbations ont été constatées sur Facebook mais à aucun moment le réseau social n’avait été coupé, malgré la gravité de la situation à l’époque.

Lors de la Tripartite, Abdelamalek Sellal avait préparé le terrain à une telle décision en qualifiant la fraude massive au bac d’ « atteinte à la sécurité nationale. » « La justice va punir sévèrement tous ceux qui sont impliqués dans cette fraude », a assuré le Premier ministre.