Le remède « miracle » contre le diabète au cœur d’une controverse

19:15  mercredi 7 décembre 2016 | Par Soumaya Maassoum | Actualité 

Les ministères de la Santé et du Commerce ont mis en garde, ce mercredi 7 décembre, contre la prise de Rahmat Rabbi, un produit commercialisé dans les pharmacies et présenté comme un remède miracle contre le diabète. Le ministère a procédé à des analyses sur le produit. Dans l’attente des résultats, « Il est recommandé aux consommateurs de s’abstenir d’acheter ce complément alimentaire », précise le ministère dans un communiqué.

Pour sa part, Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé a rappelé que « Rahmat rabi » est un complément alimentaire et non un médicament pour le diabète. Il a appelé les diabétiques à se conformer aux recommandations de leur médecin.

Lundi, une personne diabétique de 75 ans a sombré dans le coma à Constantine, après avoir arrêté la prise d’insuline pour la remplacer par le remède « miracle » Rahmat Rabi « RHB », selon le président du Conseil national de l’ordre des médecins algériens, Dr Mohamed Bekkat Berkani.

Ce produit inventé par le médecin Toufik Zaitete avait bénéficié d’une grande compagne de publicité avant son lancement. « Les diabétiques n’ont pas besoin d’un complément alimentaire mais d’un régime alimentaire. Ce personnage qui semble-t-il avait bénéficié de l’appui de responsables sanitaires et de certaines chaînes télévisées qui ont fait une publicité mensongère de son produit pour faire croire que c’est un remède miracle », dénonce le docteur Berkani

« Nous avons mis en garde les citoyens depuis le début et nous continuons à dénoncer ces publicités mensongères de remède miracle pour éviter plus de dégâts », ajoute le président de l’ordre des médecins.

Depuis le lancement du produit, les pharmacies reçoivent plusieurs demandes par jour pour le « RHB », certaines le vendent sur commande, a-t-on constaté à Alger. Les pharmacies étatiques ne le commercialisent pas.