Des manifestants bloquent l’autoroute Est-Ouest à Bouira, retour au calme à Béjaïa

17:09  mercredi 4 janvier 2017 | Par Chahra Amari | Actualité 

Pour la deuxième fois en l’espace de 24 heures, des jeunes manifestants ont bloqué ce mercredi après-midi, l’autoroute Est-Ouest à hauteur de la localité d’El Adjiba, à Bouira. À l’aide de pneus en flammes, de barrières métalliques et autres objets hétéroclite, la circulation a été perturbée pendant plus d’une heure. Ce n’est qu’après l’intervention des éléments de la brigade de gendarmerie de Bouira, venus en renfort pour épauler leurs collègues d’El Adjiba que les manifestants ont été délogés et la circulation a pu reprendre.

Cette portion d’autoroute avait été bloquée hier par des dizaines de jeunes. Les éléments de la brigade de gendarmerie avait arrêté huit personnes lors d’escarmouches. Des escarmouches qui ont été également enregistrées mardi soir dans la commune de Saharidj, 50 km à l’Est du chef-lieu de wilaya après qu’un jeune de cette localité a été interpellé par les gendarmes. Des manifestants là encore avaient assiégé le siège de la brigade afin d’exiger la libération de ce jeune. Les gendarmes n’ont pas répondu aux jets de pierres et ont préféré libérer la personne appréhendée.

| LIRE AUSSI : Les événements de Béjaïa rappellent des failles inquiétantes

Les autorités de wilaya sont actuellement en négociation avec des représentants des commerçants pour les inciter à reprendre leurs activités. Plusieurs commerces étaient encore fermés aujourd’hui au chef-lieu de wilaya malgré les appels à la reprise lancée la veille par le bureau de l’UGCAA de Bouira. À noter que dans la localité de Raffour et de Chorfa, la situation est descendue d’un cran depuis que les sages des comités des villages respectifs sont intervenus hier pour apaiser les esprits, malgré les réticences affichées de certains commerçants.

Par ailleurs, le calme est revenu à Béjaïa-ville après deux jours de violentes manifestations. Plusieurs magasins ont rouvert leurs portes. Mais des incidents se sont produits à Sidi Aich entre de jeunes manifestants et les forces antiémeutes de la police nationale.