Arrestation à Bejaïa d’un Algéro-Belge soupçonné de liens avec Abaaoud : la gendarmerie se serait trompée de personne

12:13  lundi 13 février 2017 | Par Nacereddine Benkharef | Actualité 

Une année après son arrestation pour ses « liens présumés » avec le terroriste Abdelhamid Abaaoud, l’Algéro-Belge Zouhir Mehdaoui est toujours détenu par le pôle antiterroriste à Constantine. Dans son édition de ce lundi 13 février, le journal belge La Capitale annonce que ce natif Tamokra (une localité située près d’Akbou dans la wilaya de Bejaia) devrait être déféré « devant la chambre des mises en accusation » au cours de ce mois de février.

Arrêté après des images largement diffusées au lendemain des attentats de Paris par plusieurs médias français, montrant Abaaoud en compagnie d’un individu qui lui ressemblait, Zouhir a toujours clamé son innocence. Une expertise de l’Institut national de la criminologie de la Gendarmerie nationale (INCC) avait alors établi à « 72% » la ressemblance entre l’homme de la vidéo et Zouhir. Une perquisition avait même été faite au domicile belge de Zouhir suite à « une commission rogatoire des autorités algériennes a été exécutée par le parquet en décembre 2016 ».

| LIRE AUSSI : Arrestation d’un présumé proche d’Abaaoud : stupeur et incompréhension à Tamokra, village natal de Zouhir Mehdaoui

Mais au vu des nouveaux éléments de cette affaire, l’expertise de la Gendarmerie nationale pourrait être contestée. En effet, d’après les affirmations de La Capitale, l’homme qui apparaît sur cette vidéo serait Zacharia Iddoub, un terroriste de Daech tué en Syrie au mois de janvier, et non Zouhir Mehdaoui.

Pour les proches de Zacharia Iddoub, c’est bien lui et non Zouhir Mehdaoui qui apparaît dans la tristement célèbre vidéo où Abdelhamid Abaaoud traîne des cadavres derrière son pick-up, affirme le journal belge. Dans la vidéo, Zacharia est au volant d’une Volkswagen blanche. Pour sa famille, pas de doute : il s’agit bien de Zacharia qui s’exprime, ajoute La Capitale.

« Ses parents l’ont reconnu, il n’y a jamais eu de doute sur le fait que ce soit bien lui sur la vidéo », confie Géraldine Henneghien, présidente de l’association des « Parents concernés », une ASBL qui accompagne les parents de jeunes partis combattre en Syrie.