Téléphonie mobile : le mythique Nokia 3310 bientôt de retour ?

09:38  jeudi 16 février 2017 | Par Anaïs Cherif - En partenariat avec latribune.fr | Actualité 

L’ex-numéro un mondial des téléphones portables pourrait relancer le Nokia 3310, vendu à 126 millions d’exemplaires entre 2000 et 2005.

Les nostalgiques des parties de snake devraient se réjouir. Le Nokia 3310, incontournable téléphone du début des années 2000, pourrait refaire son apparition, selon des sources anonymes interrogées par Venture Beat. HMD Global Oy devrait faire cette annonce lors du Mobile World Congress fin février, à Barcelone. Le concepteur finlandais a acquis en mai 2016 une licence exclusive pour dix ans de la marque Nokia. Il est en charge de l’élaboration et de la commercialisation des smartphones et tablettes de Nokia.

Sorti en 2000, le Nokia 3310 a été retiré du marché en 2005 alors qu’il était le « téléphone le plus vendu au monde », selon un communiqué de l’époque. Ce modèle devenu mythique a été écoulé à 126 millions d’exemplaires, ce qui mis bout à bout, reviendrait à tracer « une ligne entre Helsinki (Finlande) à Santiago (Chili) – soit plus de 13.500 kilomètres », poursuivait le communiqué. Réputé pour son autonomie de batterie, le téléphone est devenu une légende sur Internet pour sa résistance aux chocs. Gifs, mèmes et vidéos le mettent en scène, jeté de 460 mètres d’altitude ou passé à l’épreuve d’une perceuse

Numéro un mondial des portables entre 1998 et 2011

La version actualisée du 3310 devrait sortir uniquement sur le marché européen dans un premier temps et coûterait 59 euros, selon Venture Beat. Avec des prix abordables, Nokia tente de redevenir une marque grand public pour son retour sur le marché des téléphones. Numéro un mondial des téléphones portables entre 1998 et 2011, le finlandais a raté le tournant du smartphone, alors que l’iPhone d’Apple rencontrait le succès dès son lancement en 2007.

En avril 2014, l’ancien mastodonte a cédé sa division de téléphones portables et de tablettes à l’américain Microsoft pour 5,4 milliards d’euros. Il s’était alors repositionné sur les équipements télécoms. Pour ses nouveaux modèles, comme le Nokia 6, la marque a basculé du système d’exploitation Windows de Microsoft vers Android, système le plus répandu au monde. Courant 2017, HMD Global Oy espère sortir « six ou sept smartphones », selon le site Phonandroid.

| LIRE AUSSI : Le difficile pari de Nokia dans les smartphones

« Plus d’information sur l’économie et la finance sur La Tribune.fr »