search-form-close
Accusations de détournement de l’aide de l’UE aux réfugiés sahraouis : la réponse cinglante de Belani au Maroc

Accusations de détournement de l’aide de l’UE aux réfugiés sahraouis : la réponse cinglante de Belani au Maroc

L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a démenti ce samedi les allégations de détournement de l’aide humanitaire de l’Union européenne aux réfugiés sahraouis rapportées par les médias marocains, notamment l’agence de presse officielle MAP, l’ambassadeur affirmant qu’il s’agit d’une « campagne de désinformation enragée ».

« L’agence de presse marocaine et ses relais médiatiques satellites mènent, depuis quelques semaines une campagne de désinformation enragée visant à faire croire à l’opinion publique que l’aide humanitaire accordée par l’Union européenne aux réfugiés sahraouis est détournée par le Front Polisario et notre pays », affirme l’ambassadeur Belani dans un communiqué publié sur le site officiel de l’ambassade.

« À ces allégations infondées, recuites et réitérées de manière obsessionnelle depuis 2015 par les diplomates de ce pays et leurs relais peu recommandables au niveau du Parlement européen (eurodéputés de l’extrême droite, notamment), et qui ne sauraient rester sans réponse, il convient de rappeler les faits suivants, tels qu’ils ressortent des déclarations officielles des hauts responsables de l’Union européenne en charge du dossier, notamment, les réponses officielles catégoriques formulées par les différents commissaires interpellés sur cette question », indique Amar Belani.

Ce dernier cite notamment les récentes déclarations du Commissaire européen à la Gestion des crises, Januz Lenarcic. « Pour le détournement de l’aide humanitaire, je veux vous assurer que nous avons de fortes garanties sur place », a-t-il affirmé.

« Nous avons élaboré des mesures de contrôle et de surveillance pour garantir que l’aide de l’UE ne soit pas détournée au point où nous sommes accusés par certains de nos partenaires, qui trouvent qu’avec ces standards et notre système de contrôle et de monitoring, il est devenu difficile pour eux de travailler avec nous.  Je peux vous assurer que nos garanties sont suffisamment robustes pour éviter tout détournement de l’aide de l’UE », a ajouté le commissaire européen.

« Le recensement sur lequel la partie marocaine fait une fixation fantasmatique est un simple élément technique d’un package politique cohérent, interdépendant et indissociable que constitue le plan de paix adopté par les Nations unies en 1990 », a rappelé en outre M. Belani, ajoutant que « la mise en œuvre de ce volet relatif au recensement n’a de sens que dans le cadre de la convocation effective d’un référendum à choix multiple et sans contraintes administratives et/ou militaires, visant à permettre au peuple du Sahara occidental d’exercer son droit légitime et imprescriptible à l’autodétermination et de choisir librement son destin conformément à la légalité internationale ».

« Ces réponses limpides, articulées et péremptoires de la part des plus hauts responsables de la commission européenne, démontent méthodiquement les allégations mensongères réitérées par la partie marocaine dans différentes enceintes diplomatiques (notamment à Genève et à New York) pour faire diversion et tenter de faire oublier les deux faits têtus qui sont l’occupation illégale du territoire non autonome du Sahara occidental et le statut des réfugiés sahraouis qui est la conséquence directe d’un déplacement forcé de populations fuyant l’extrême brutalité de l’occupation », soutient l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles.

  • Les derniers articles