search-form-close
« Affaire du coq » d’El Biar : les précisions de la police et de l’ambassadeur d’Italie

« Affaire du coq » d’El Biar : les précisions de la police et de l’ambassadeur d’Italie

La sûreté de wilaya d’Alger a apporté, ce mardi 11 février, des précisions sur l’épisode cocasse du coq qui aurait été saisi par les services de police à El Biar.

L’histoire, a précisé la police dans un communiqué, diffusée notamment par El Bilad.net, remonte en fait au mois de mars 2017 lorsqu’un habitant s’est adressé aux services de la sûreté urbaine d’El Biar, pour porter plainte contre son voisin qui élève ce volatile chez lui, causant au plaignant des désagréments.

La sûreté de wilaya d’Alger dément le contenu de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux qui est devenue virale.  « Les services de sécurité ne se sont jamais introduits à l’intérieur de la demeure du propriétaire du volatile ni procédé à sa saisie », écrit la direction de la communication de la sûreté de wilaya d’Alger.

La même source affirme que la vidéo a été tournée par le voisin du propriétaire du coq et que des mesures judiciaires ont été engagées à cet effet.

De son coté, Pasquale Ferrara l’ambassadeur d’Italie à Alger a apporté aussi des précisions sur cette affaire qui « remonte à 2017 » et concerne une « ressortissante italienne qui réside à El Biar ».

« L’ambassade d’Italie n’est pas concernée par cette affaire », a assuré l’ambassadeur, selon la BBC, en exprimant sa « solidarité » avec le coq saisi par la police.

  • Les derniers articles