search-form-close
Air Algérie soupçonne Air France de chercher à profiter de la grève des PNC

Air Algérie soupçonne Air France de chercher à profiter de la grève des PNC

Le mouvement de grève des PNC (personnel navigant commercial) d’Air Algérie profite à la concurrence, estime le porte-parole de la compagnie aérienne, Amine Andaloussi.

Le responsable cite explicitement Air France en affirmant que la compagnie française profite du contexte de la grève actuelle des PNC pour renforcer sa présence dans le ciel algérien notamment à travers sa filiale low-cost Transavia.

Invité, ce mercredi, de la « Chaîne Une » de la Radio nationale, le porte-parole d’Air Algérie a affirmé que l’instabilité au sein de la compagnie aérienne nationale peut affecter sa santé financière, appelant au sens de responsabilité des travailleurs.

« Hier mardi, une compagnie aérienne étrangère concurrente d’Air Algérie a annoncé un plan d’investissement conséquent pour l’Algérie. Ce programme qui coïncide avec le deuxième jour de grève des PNC prévoit 17 vols vers l’Algérie en une semaine. Ce qui est important », a pointé M. Andaloussi qui cite nommément Air France. Ce responsable invite les personnels d’Air Algérie en grève à « rester vigilants car (ils) sont ciblés ».

31 nouveaux vols par semaine vers Alger et Oran

Mardi, la compagnie aérienne française a annoncé qu’elle lancera 17 nouvelles liaisons entre la France et l’Algérie, cinq pour la première reliant Orly, Marseille, Toulouse et Nice à Alger et Oran, et douze pour la seconde au départ d’Orly, Lyon et Montpellier.

Air France explique que ce programme de vol et les droits associés « sont soumis à l’approbation de l’aviation civile algérienne », précisant qu’à partir du mois d’avril, elle compte proposer jusqu’à 31 nouveaux vols par semaine vers les aéroports d’Alger et Oran.

| LIRE AUSSI : Air France à l’offensive sur le marché algérien

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close