search-form-close
Alger Chaîne III : une journaliste-syndicaliste dénonce sa suspension par l’UGTA

Alger Chaîne III : une journaliste-syndicaliste dénonce sa suspension par l’UGTA

Hafida Hamouche, journaliste à la radio nationale francophone Alger Chaîne III, a dénoncé ce mercredi sa suspension par l’UGTA de son poste de secrétaire générale du syndicat des journalistes de la Radio algérienne, estimant que cette décision a été prise en rétribution suite à « sa position de défense de la notion du service public ».

« Après la suppression de ma rubrique de la grille de la chaîne 3, voilà que l’union locale de Sidi M’hamed décide à son tour de me suspendre de mon poste de SG du syndicat des journalistes de la Radio Algérienne », annonce Mme Hamouche dans une publication effectuée sur le réseau social Facebook.

« Prétexte : ma non-participation au 13e congrès de l’UGTA qui s’est tenu au mois de juin dernier. Six mois après, la notification m’est parvenue, hier », indique la journaliste, affirmant que cette décision « n’a pas touché les autres syndicalistes qui n’ont pas pris part à ce congrès ».

« En fait, les véritables raisons ont trait à ma position de défense de la notion du service public en ma qualité de journaliste et de syndicaliste », estime Hafida Hamouche.

La décision de l’UGTA touchant Mme Hamouche intervient alors que la nouvelle direction de la radio algérienne avait décidé de retirer à la journaliste sa grille à la radio chaîne 3. Une autre journaliste, Nahla Bekralas, s’est quant à elle vue suspendre son émission hebdomadaire Actuel avant de faire l’objet d’une rétrogradation en se faisant retirer son titre de rédactrice en chef adjointe.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close