search-form-close
Algérie-Maroc : la polémique sur Riyad Mahrez se poursuit

Algérie-Maroc : la polémique sur Riyad Mahrez se poursuit

Riyad Mahrez n’a pas réussi à éteindre la polémique provoquée par ses déclarations sur les supporters marocains et la victoire de l’Algérie à la CAN 2019.

Critiqué par des supporters de son pays, Abdeslam Ouaddou, ex-international marocain et membre du staff technique de l’équipe d’Algérie de football contre-attaque.

« Pour la petite minorité de footix marocains qui m’insulte en MP car j’ai intégré le staff de l’équipe nationale d’Algérie pour ma formation », interpelle Ouaddou dans un message sur le réseau social Twitter. « Message de août 2019 resté lettre morte. Vous avez maintenant la réponse et je remercie encore une fois M Zetchi et M Belmadi. À bon entendeur », ajoute l’ancien capitaine du Maroc.

Ouaddou a partagé dans sa publication un email envoyé en août 2019 à Osian Roberts, qui venait d’être nommé directeur technique de la sélection marocaine.

« Mon nom est Abdes Ouaddou, ex-footballeur professionnel de 1998 à 2013, ayant notamment évolué en Premier League et dans d’autres clubs en Europe », écrit-il dans sa lettre adressée au nouveau DTN marocain.

« J’ai arrêté ma carrière il y a six ans et j’ai commencé à passer mes badges d’entraîneur. Votre arrivée m’a encouragé à apprendre sur le programme de formation pro de la CAF, puisque vous avez formé de nombreux anciens joueurs », ajoute Ouaddou dans son courrier électronique.

« L’objectif de mon email est d’entrer en contact avec vous afin d’obtenir ce diplôme. J’entraîne actuellement en France et je suis à votre disposition pour éventuellement discuter lorsque votre emploi du temps vous le permettra », précise l’ex-international marocain, joignant son CV au courrier resté lettre morte selon lui.

La réponse d’Abdeslam Ouaddou à ses compatriotes intervient quelques jours après qu’il ait apporté son soutien à Riyad Mahrez dans la polémique l’opposant justement à une partie de la presse marocaine et à des internautes de ce pays.

« Depuis quelques jours le live entre Riyad Mahrez et Smaïl Bouabdellah déchaîne toutes les passions jusqu’à frôler la limite parfois. Juste expliquer à certains de mes compatriotes que sa phrase sur les Marocains englobant également les Sénégalais était de l’humour. C’est un gentleman ce mec », a-t-il affirmé sur Twitter.

Samedi, Riyad Mahrez a tenté d’éteindre la polémique en commentant un tweet du journaliste du site Foot365 Patrick Juillard : « Merci Patrick, aucune polémique même… ma mère est marocaine on est ensemble » a-t-il écrit avant de conclure avec humour : « Bon, juste on préfère quand c’est nous qui gagnons et pas les autres ».

  • Les derniers articles