search-form-close
Ambiance de fin d’année dans les rues et les marchés de la capitale

Ambiance de fin d’année dans les rues et les marchés de la capitale

Le compte à rebours a déjà commencé. 2018 consomme ses derniers jours avant de céder sa place à 2019. À quelques jours de la fin de l’année, il règne une certaine fébrilité dans les rues de la capitale.

Des enseignes ont suspendus des guirlandes lumineuses à leurs vitrines. Les marchés regorgent d’un large assortiment de fruits secs et les pâtisseries proposent les incontournables bûches et chocolats. Les restaurants ne sont pas en reste. La plupart de ces établissements ont déjà ficelé le menu du dîner du réveillon.

Rôti de dinde dans l’assiette

Allilou, boucher à Dely Brahim confirme la tendance : « Mes clients ont déjà passé commande pour l’achat de dindes et de poulets, en prévision du repas du réveillon. Les plus grosses dindes pèsent 13 kilos. Leur prix atteint 8000 dinars ».

Les chocolats, péchés mignons de gourmets en cette fin décembre, ornent les présentoirs des pâtisseries et chocolateries artisanales. Chez ‘Tout chocolat’ (Cheraga), ces petites douceurs sucres s’écoulent rapidement, comme nous le confirme le vendeur. « Pralinés, chocolat-orange et framboise ont un grand succès auprès de nos clients. Les Algériens ne boudent pas leur plaisir en cette fin d’année. Le prix est de 650 DA les 100 grammes ».

Chez Montéro (à proximité de Didouche Mourad), la vitrine est joliment décorée. Des guirlandes scintillantes et des sapins de Noël donnent une ambiance festive à cette chocolaterie-pâtisserie. Une variété de bûches orne le présentoir. Nadia la patronne accueille ses clients avec un grand sourire. « Je mets un peu de douceur au cœur de l’hiver. Ces guirlandes lumineuses réchauffent les cœurs. À cette période de l’année, je vends plus de chocolats que d’habitude. Les bûches s’écoulent comme des petits pains. Certains clients préfèrent prendre une pâtisserie à la forme arrondie plutôt qu’une bûche. Chacun est libre de choisir ce qui lui plait ». Prix des truffes, ganaches, pralinés, dattes enrobées de chocolat 400 dinars les 100 grammes. Les bûches (citron, chocolat, moka, citron) coûtent 2000 dinars ».

Cadeaux de fin d’année

Chez La Touche Chocolat, chocolaterie située à Hydra, on s’affaire pour répondre à la demande des clients. Malek, artisan-chocolatier avoue être complètement dépassé : « Entre les clients lambda et les entreprises qui ont passé commande pour des coffrets de chocolats à offrir à leurs clients en guise de cadeaux de fin d’année, on est carrément sous l’eau ». Prix : 800 DA les 100 grs.

Autre pâtisserie à se mettre à l’heure du réveillon 2019 : Delphino (Val d’Hydra). Guirlandes et illuminations apportent une touche chaleureuse à cette pâtisserie. Des coffrets de chocolats y sont en vente. (Entre 1000 et 4500 DA).

Fruits secs à coque

Incontournables en cette fin d’année, les noix, pacanes, pistaches, noisettes et cacahuètes à coque. Ces fruits secs ont soudain fait leurs apparition partout : chez les revendeurs à la sauvette de la rue Ferhat Boussaad, au marché Réda Houhou, marché Tnache et même dans des camionnettes sur la route menant de Cheraga à Ain Benian. (Entre 500 et 2500 DA).

Des boutiques de prêts-à-porter suivent la cadence. Les ‘Happy New Year’ s’inscrivent en grands, accompagnés de petits sapins en carton, couverts de neige et autres figurines du père noël.

D’autres pâtisseries où nous sommes passés ont zappé les bûches. « Ce gâteau n’appartient pas à nos traditions. Pour le réveillon, nous proposons des génoises décorées de toutes sortes de crèmes » nous a révélé un pâtissier à Cheraga.

Soirée du Réveillon au restaurant

La plupart des restaurants d’Alger ont déjà donné le la des réservations pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. Le menu a déjà été annoncé par affichage ou sur les réseaux sociaux. Verrine de guacamole et tournedos au foie gras pour le restaurant Villa Arena, (Hydra) : 12 000 DA ; Mousse d’avocat au saumon fumé et roulade d’agneau pour La Cantine (Cheraga) : 7000 DA ; Royale langouste et pavé de mérou pour le restaurant Az Hôtel (Zeralda) : 9500 DA.

D’autres préfèrent fêter l’arrivée du nouvel an à la maison, en famille autour d’un repas amélioré. « Un poulet rôti avec des pommes de terre au four et une bûche au chocolat faite maison constituera le menu du réveillon cette année » nous confie une dame rencontrée au marché.

Que ce soit entre amis, en famille, au restaurant ou à la maison, les Algériens s’apprêtent à accueillir la nouvelle année selon leurs moyens. Ils tiennent cependant à améliorer l’ordinaire avec une douceur sucrée dans l’espoir que 2019 leur apporte bonheur et sérénité. Bonne année à tous !

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close