search-form-close
Angleterre : Mahrez, enfin le bout du tunnel ?

Angleterre : Mahrez, enfin le bout du tunnel ?

Principal artisan de la victoire de Manchester City samedi en déplacement face à Bournemouth (1-0), l’ailier international algérien Riyad Mahrez a réussi à relever la tête, offrant aux « Cityzens » trois précieux points dans la course au titre de Premier league anglaise, même s’il aura beaucoup à faire pour convaincre le très exigeant entraîneur Pep Guardiola.

Mahrez aura vécu samedi un fabuleux destin qui l’a propulsé, du jour au lendemain, au rang d’un héro, alors qu’il était confiné depuis plusieurs semaines dans le banc des remplaçants.

Entré en cours de jeu en remplacement du Belge Kevin De Bruyne, sorti sur blessure peu avant la pause, le N.7 des Verts a surgi à la 55e minute pour permettre à son équipe de prendre provisoirement les commandes du championnat, à deux longueurs d’avance de Liverpool, en déplacement ce dimanche après-midi chez son voisin d’Everton (17h15).

Dépité par son statut « inhabituel » de remplaçant qu’il peine à assumer depuis son arrivée à Manchester l’été dernier en provenance de Leicester City, Mahrez a souvent trouvé les ressources nécessaires pour rebondir au bon moment. Sentraîneur Pep Guardiola s’est même excusé de ne pas pouvoir donner « le temps de jeu qu’il mérite » au joueur algérien, mais sans pour autant afficher sa bonne volonté de changer les choses en faveur de l’ancien havrais, victime d’une grosse concurrence au sein de Man City.

Guardiola imperturbable, campe sur ses choix

Mahrez n’allait peut-être pas faire son apparition samedi face à Bournemouth si De Bruyne ne s’était pas blessé. Mais la réponse du natif de Sarcelles (France) a été cinglante. Dix minutes à peine après son incorporation, il a confirmé qu’il était un élément sur qui il faudra compter.

Les statistiques plaident largement en faveur de Mahrez, en dépit d’un volume de jeu insuffisant, qui se contraste largement avec son transfert, annoncé en grande pompe par le champion d’Angleterre sortant. Avec 11 buts inscrits, toutes compétitions confondues, et 10 passes décisives, l’Algérien a ramené 9 points de l’extérieur à son équipe depuis le début du championnat : face à Tottenham (buteur), Watford (buteur et passeur décisif), et hier samedi à Bournemouth, de quoi donner des idées à son entraîneur pour le réhabiliter, mais Guardiola semble camper sur ses choix en considérant toujours Mahrez comme une alternative, sous le couvercle de la concurrence.

« Je ne doute pas de sa qualité, mais il doit comprendre où il se trouve, une équipe qui a obtenu 100 points. Les joueurs qui sont en concurrence avec lui sont des joueurs les plus importants en Premier League. Raheem Sterling et Bernardo Silva sont des joueurs incroyables », a lâché le technicien catalan samedi à l’issue de la partie, cité par le compte Twitter de Manchester City France.

« Le but est tellement important pour lui. Il doit savoir qu’il doit concurrencer Bernardo Silva et Sterling, il doit être prêt. S’il est positif et pense que son temps va venir alors son temps va venir », a-t-il ajouté.

Mahrez, contraint de prendre son mal en patience, sait pertinemment qu’il doit saisir la moindre occasion de jeu pour prouver ses qualités dans un effectif ultra concurrentiel, lui qui ne compte qu’une seule titularisation en Premier League depuis le début de l’année, insignifiant pour le plus gros transfert dans l’histoire de Man City (68 millions d’euros).

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close