search-form-close
Audi Q3 : plus grand, plus premium, plus cher

Audi Q3 : plus grand, plus premium, plus cher

Le nouveau SUV de la marque premium allemande s’est libéré de ses obligations de compacité grâce à l’arrivée du Q2. Il réalise également un saut technologique et en qualité perçue pour s’aligner sur le Q5.

Le Q3 n’est plus seul sur la scène des SUV citadins. Depuis septembre 2016, il a été complété par le Q2. L’arrivée d’un SUV plus compact permet au Q3 d’envisager une plus grande marge de manœuvre dans sa configuration, ce qui explique qu’il ait pris 10cm de plus en longueur. Avec cette nouvelle version, le Q3 cherche à reprendre sa place de modèle iconique de la marque.

Il est vrai que la génération précédente avait un peu tardé à se renouveler puisqu’elle datait de 2011, laissant les Q5 et autres Q7 prendre une longueur d’avance tant dans l’évolution du style et du design, que dans l’implémentation des dernières technologies. C’est donc un Q3 à la modernité rodée et éprouvée que nous livre Audi.

Du chrome et des muscles

Question design, il y a plusieurs mondes entre les deux générations. Son style est nettement moins arrondi, les lignes plus acérées et plus tracées pour donner à sa silhouette plus de muscles. Les flancs ajourés, les arêtes sur le capot dynamisent l’allure de ce SUV y compris en statique. Les contours chromés des fenêtres et de la calandre rehaussent l’aspect premium du SUV.

A l’intérieur, c’est également le jour et la nuit avec l’ancienne génération. La planche de bord gagne en qualité avec un nouveau design plus travaillé, des matières plus premium, et avec un toucher moins rugueux. Attention toutefois à l’harmonie pas toujours heureuse des couleurs et ce bandeau en cuir retourné orange sur certaines finitions. Mais c’est surtout les compte-tours digitalisés qui apportent la touche de modernité qui manquait à la génération précédente. Certes, c’est devenu un classique pour la marque, mais c’était très attendu.

Une conduite plus pondérée

Côté agrément de conduite, le Q3 se veut moins sportif et nerveux que les générations précédentes. Les 150 chevaux de notre moteur essence 35 TFSI souffre des longueurs entre les 7 rapports de la boîte automatique S-Tronic. Elle oblige à une conduite plus pondérée encouragée par des suspensions très souples. Pourquoi pas…

Le nouveau Q3 fait donc à son tour sa révolution : design plus moderne, plus acéré, et conduite plus sage. Mais la révolution se poursuit également sur la grille tarifaire puisque celle-ci a nettement augmentée. Le premier prix de ce SUV premium démarre désormais à environ 34.000 euros contre un peu moins de 31.000 euros pour la génération précédente. Oui mais le Q2 permet de descendre de plusieurs crans puisque celui-ci démarre à 26.000 euros. Même chez Audi, on a besoin d’un plus petit que soi…


   Plus d’actualités économiques sur latribune.fr

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close