search-form-close
Bloqués dans des aéroports étrangers : des centaines d’Algériens lancent un appel de détresse

Bloqués dans des aéroports étrangers : des centaines d’Algériens lancent un appel de détresse

En raison de la pandémie du Covid-19 et pour éviter de nouveaux cas importés vers le pays, les autorités algériennes ont décidé de suspendre les lignes aériennes jusqu’à nouvel ordre. Depuis cette annonce, près de 8 000 ressortissants algériens ont été rapatriés par voie aérienne ou maritime.

Cependant, des centaines d’Algériens sont encore bloqués dans les aéroports d’Istanbul, de Kuala Lampur et de Dubaï. Leur attente dure depuis plusieurs jours au niveau des zones de transit.

Un reportage diffusé par la chaîne qatarie Al Jazeera, hier mercredi, a mis la lumière sur cette souffrance à travers des témoignages d’Algériens en attente d’un hypothétique rapatriement notamment depuis l’aéroport d’Istanbul.

Ils seraient plus d’un millier d’Algériens, hommes, femmes et enfants, qui sont bloqués en Turquie depuis le 17 mars. Ils ont lancé un appel au président de la République en vue de leur rapatriement. Afin d’atténuer un tant soit peu leur détresse, de jeunes Algériens de la communauté installée à Istanbul leur apportent nourriture et boissons.

D’autres Algériens en Malaisie et à Dubaï se trouvent également dans la même situation. Il y aurait également des Algériens bloqués en Allemagne.

Le député du Front de la justice et du développement (FJD), Lakhdar Benkhellaf, a déploré le silence des autorités algériennes, notamment le ministère des Affaires étrangères qu’il a interpellé solennellement afin de rapatrier ces ressortissants bloqués.

Le député évalue le nombre de passagers algériens bloqués à Istanbul « entre 1000 à 1 200 passagers dont 200 disposent de billets Air Algérie et 180 en Malaisie ». Assurant être en contact permanent avec eux, Benkhellaf déplore que les passagers « sont dans une situation catastrophique, surtout en Malaisie ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close