search-form-close

Choléra en Algérie : la Tunisie met en place une cellule de suivi

Le ministère de la Santé tunisien a indiqué ce dimanche qu’il surveille l’évolution de l’épidémie de choléra en Algérie, affirmant en outre disposer d’une cellule de suivi servant à surveiller toute apparition du choléra dans le pays, rapporte ce dimanche le média tunisien Mosaïque FM.

« La Tunisie et l’Algérie sont liées par plusieurs facteurs. L’eau qui coule dans les oueds, les visites, le tourisme… Tout ceci impose des préparatifs et la mise en place de scénarios », a expliqué Mohamed Rebhi, directeur de l’hygiène du milieu et de la protection de l’environnement au ministère de la Santé. « Au niveau des frontières, il y a des programmes spécifiques. Pour ce cas plus spécifique, la mise en application des scénarios est plus rapide que d’habitude », a-t-il précisé.

Le responsable tunisien a en outre affirmé que son pays dispose de mesures spécifiques permettant de lutter contre l’apparition du choléra. « Pour nous en Tunisie, il y a un contrôle bactériologique poussé de l’eau. La contamination peut avoir lieu soit par l’eau infectée ou par les aliments infectés », a expliqué le directeur.

« Pour les réseaux de distribution d’eau, le traitement par l’eau de javel est automatique. Au niveau de l’administration, une cellule de suivi est en veille et elle intervient sur le champ en cas de doute », a indiqué Mohamed Rebhi. « Nous sommes face à une maladie très contagieuse, mais en suivant les règles de base, tous les risques peuvent être éliminés », a-t-il conclu.

close