search-form-close
Covid-19 en Algérie : ce qu’il faut retenir du bilan du 11 septembre

Covid-19 en Algérie : ce qu’il faut retenir du bilan du 11 septembre

La pandémie de coronavirus poursuit sa lente décrue en Algérie. Le nombre quotidien de nouveaux cas continue de baisser, avec 264 nouvelles infections recensées ces dernières 24 heures, contre 272 hier jeudi, 278 mercredi, 285 mardi et 289 lundi, 293 dimanche, 298 samedi et 304 vendredi.

C’est le principal fait à retenir du bilan de ce vendredi 11 septembre. L’Algérie compte désormais 47752 cas positifs officiellement recensés de coronavirus, et le cap des 50.000 cas sera franchi, au rythme actuel, dans une dizaine de jours.

La deuxième chose à retenir est la stabilisation du nombre quotidien de décès qui reste autour de dix, avec huit nouveaux patients décédés du Covid-19 ces dernières 24 heures. L’Algérie compte désormais 1599 décès du Covid-19 et la barre des 1600 sera franchie sans doute demain samedi.

La troisième chose à retenir est que pour le 5e jour de suite, la wilaya d’Alger a enregistré le plus grand nombre de nouveaux cas au niveau national : +51 cas lundi, +44 cas mardi, +39 cas mercredi, +63 cas jeudi et +46 cas ce vendredi.

Notons qu’aucun cas positif n’a été enregistré dans 22 wilayas.

La capitale, qui reste la wilaya la plus touchée par l’épidémie en Algérie, compte au total 5187 cas, devant Blida, foyer initial du coronavirus dans le pays avec 3782 cas, Oran avec 3720, Sétif (3090 cas) et Batna (1685 cas). Si la situation se détériore de nouveau à Alger, après une légère accalmie, ce n’est pas le cas à Sétif, qui est en passe de vaincre la pandémie. Pour preuve, hier, le CHU Mohamed Saadna a annoncé la reprise des soins hors-Covid.

La quatrième chose à retenir est le nombre de personnes en soins intensifs qui a baissé à 32 ces dernières 24 heures, après avoir atteint 44 le 3 septembre.

  • Les derniers articles