search-form-close
Cybersécurité : l’Algérie à la dernière place

Cybersécurité : l’Algérie à la dernière place

Selon une enquête réalisée par comparitech.com sur 60 pays et dévoilée ce jeudi 7 février, l’Algérie est le pays le moins bien classé en matière de cybersécurité. Le Japon est le pays le plus sûr en termes de cybersécurité, suivi de la France, du Canada, du Danemark et des Etats-Unis.

Cette étude prend en compte sept critères : la préparation pour gérer les cyberattaques, les pourcentages de téléphones portables et d’ordinateurs infectés par des logiciels malveillants, le nombre d’attaques de logiciels malveillants financiers, le pourcentage d’attaques Telnet (par pays d’origine), le pourcentage d’attaques par des cryptominers, ainsi que la législation en matière de cybrsécurité (dans quelle mesure celle-ci est à jour).

L’Algérie est le pays le moins bien classé en termes de cybersécurité selon cette étude, avec le plus grand pourcentage d’ordinateurs infectés par un logiciel malveillant (sur les 60 pays) et l’absence de législation en la matière.

Le pays est également mal noté en termes de préparation pour faire face aux cyberattaques, mais aussi en termes du pourcentage de téléphones mobiles infectés par un logiciel malveillant. Sur le critère du nombre d’attaques Telnet (par pays d’origine), l’Algérie est en revanche parmi les pays qui ont le plus faible pourcentage.

L’Indonésie, le Viêtnam, la Tanzanie et l’Ouzbékistan sont également parmi les plus mauvais élèves en matière de cybersécurité, selon l’enquête. À noter que l’étude n’a pris en compte que des pays pour lesquels toutes les données requises étaient disponibles.

close