search-form-close
Revivez les principaux événements du samedi 23 mars

Revivez les principaux événements du samedi 23 mars

22h34. Fin de ce direct.

21h54. VIDÉO. Laifa Ouyahia à son frère Ahmed : « Quelqu’un qui se respecte…» (Lire)

21h33. Appel pour les architectes pour un rassemblement lundi 25 mars à Alger-centre

20h37. Après un mois de contestation : le pouvoir n’a (presque) plus d’arguments (Lire)

20h00. Le JT de 20Heures de l’ENTV ignore les manifestations des avocats à Alger et Annaba

19h05. Au JT de 19H de l’ENTV : Deux opérations de distribution de logements AADL (Setif et Tlemcen ) et une autre de raccordement au gaz de ville d’un village de Relizane sans aucune mention du président Bouteflika ni aucune référence à son « programme ».

18h57. Comme à Alger, les avocats d’Annaba ont manifesté contre le système

18h40. Laifa Ouyahia, frère du chef du RND sera sur la chaîne El Bilad à 19h.

18h30. Départ de Bouteflika : « Pourquoi pas ? », répond un responsable du FLN (Lire)

17h32. Le FFS au bord de l’éclatement (Lire)

17H31. Louisa Hanoune dézingue le FLN et le RND

17h23. Des partis et des personnalités de l’opposition proposent une feuille de route pour une sortie de crise (Lire)

17H08. Les appels à la démission du président continuent. Abderrahmane Benkhalfa, ancien ministre des Finances dans le gouvernement le gouvernement Sellal, a appelé ce samedi au départ de Bouteflika. « En tant que citoyen, je renouvelle mon avis qui consiste en la démission du Président, maintenant qu’il a déclaré son incapacité, et au déclenchement du processus constitutionnel d’une élection présidentielle dans les 90 jours après avoir changé le Président du Sénat et la mise en place d’une nouvelle instance indépendante de contrôle des élections », écrit-il sur sa page Facebook.

16h20.

16h19. Le frère d’Ouyahia parle du mouvement populaire

15h44. Les avocats forcent le dispositif policier et marchent à Alger pour dénoncer les pressions sur la justice (Lire)

15h12. Me Ksentini suggère à Bouteflika de « demander lui-même » l’application de l’article 102 (Lire)

14h17. L’Organisation nationale des Moudjahdines critique violemment le parti FLN, devenu « un symbole de la corruption ». L’ONM affirme que les Moudjadines ont rejoint le mouvement populaire.

13h47. Le RND dément la démission d’Ouyahia

13h37. Batna : devant le siège du RND « Ouyahia dégage »

Crédit : DR

13h11. Annaba : des citoyens ont caché avec de la peinture l’écriteau « Front de libération » du siège de la mouhafada FLN qui se situe au centre-ville. Ils ont laissé uniquement « National et l’emblème », selon le député Smain Kouadria, qui est sur place.

Crédit : Smain Kouadria

13h10. Alger : La marche est arrivée au tribunal Abbane Ramdane. Les riverains profitent de l’occasion pour sortir leurs banderoles

13h08. Graves accusations d’Ali Benflis contre les forces non constitutionnelles.

12h30. Alger : des citoyens rejoignent la manifestation des avocats.

Crédit : DR

12h28. La bâtonnier de Mascara parle de la manifestation des avocats à Alger

12h27. L’ancien ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf répond à Louisa Hanoune : « On n’a rien donné à Haddad »

12h20. Hassen Khelifati, PDG d’Alliance assurances dénonce :

« Après l’abus de pouvoir de M. le Wali de Blida en annulant illégalement un contrat d’assurance obtenu en haute main par voie de soumission public.

Nous sommes informés par notre réseau de la tentative de certains responsables locaux « Zélés » de faire de même.
Est ce une sanction contre la compagnie ou contre la personne de son PDG ?

Et voilà que certains membres très en vue du premier cercle du Président du FCE, ont procédé à la résiliation et annulation de contrats gagnés et conclus avec notre compagnie en représailles à nos dernières positions que ce soit par rapport au peuple ou au FCE.

Aux premiers, nous disons que nous n’allons pas hésité à vous dénoncer publiquement et défendre nos droits devant toutes les juridictions compétentes nationales.

Aux seconds, nous disons, nous sommes honorés d’avoir d’abord et toujours notre contrat avec le grand peuple algérien.

Vive le peuple algérien éternel. Gloire à nos martyrs et vive l’Algérie. »

12h18. Des quatre partis de l’Alliance, seul le MPA de Amara Benyounes n’a pas encore réagi aux derniers événements. Le FLN, le RND et TAJ ont apporté leur soutien au mouvement populaire tout en continuant de soutenir Bouteflika.

12h17. Alger : les avocats réclament le respect de la constitution.


Crédit : DR

11h54. FLN : le siège du FLN muré avec des sacs d’ordures.

Crédit : DR

11h52. L’hélicoptère de la police continue de survoler Alger-centre.

11h50. Selon la Radio nationale, qui cite la police, les six personnes arrêtées hier lors de la manifestation contre le système à Tizi Ouzou, étaient en possession d’armes blanches.

11h45. Manifestation des avocats à Alger contre la prolongation du mandat de Bouteflika.

11h44. M. Mustapha Bouchachi accuse gravement Ramtane Lamamra.

11h40. La manifestation des avocats se poursuit à Alger.

Crédit : TSA



 

11h19. Alger : les avocats dans la rue pour « un changement radical » du système.


11h15. Alger : marches des personnes aux besoin spécifiques.

11h13. Alger-centre : les avocats manifestent pour le respect de la constitution.

11h11. La manifestation des avocats prend de l’ampleur à Alger centre.

Crédit : TSA

11h10. A Batna, 35 militants et élus du RND apportent leur soutien au mouvement populaire. Ils demandent le départ du secrétaire général Ahmed Ouyahia, accusé d’avoir introduit « l’argent sale » au sein du RND (communiqué).

11h01. La police essaie d’empêcher les avocats de marcher de la Grande Poste.

10h30. Les avocats scandent « djazair horra democratia, la charkia, la gharbia, wataniya », « système dégage ».

Crédit : TSA

10h27. Pour chasser le système, les Algériens inventent la protesta dansante (Lire)

10h26. Un hélicoptère survole Alger-centre où se déroule un rassemblement des avocats.

10h13. Bouira : rencontre du mouvement associatif de la wilaya ce samedi pour dénoncer les manœuvres de l’administration locale pour désigner des représentants du mouvement populaire.

Crédit : DR

09h01. Crise politique : tous les regards sont tournés vers l’armée (Lire)

07h00. Un portrait de Zeroual brandi par des « manifestants » : manipulation ou amnésie ? (Lire)

Le mouvement populaire contre le système entame ce samedi son deuxième mois. Hier, malgré la pluie, des millions d’Algériens ont manifesté pour le cinquième vendredi consécutif, avec toujours les mêmes revendications : le départ de Bouteflika à l’issue de son mandat actuel qui expire le 28 avril et l’organisation d’un véritable processus de transition.

Les manifestants ont rejeté les dernières initiatives du pouvoir et dénoncé le voyage à l’étranger de Ramtane Lamamra, considéré comme une tentative d’obtenir le soutien des grandes puissances. Ils ont également rejeté leur « soutien » apporté durant la semaine par les deux partis du pouvoir, le FLN et le RND, au mouvement populaire.

Dans ce contexte, Noureddine Bedoui, nouveau Premier ministre, peine à former son gouvernement. Jeudi, lors d’une réunion au Palais du gouvernement, il a demandé aux ministres du gouvernement sortant de poursuivre leurs activités de manière normale jusqu’à la formation d’un nouvel exécutif. M. Bedoui n’a donné aucun délai pour l’aboutissement de ses démarches.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close