search-form-close
El Moudjahid s’explique sur son éditorial controversé du 11 mai

El Moudjahid s’explique sur son éditorial controversé du 11 mai

Le journal étatique El Moudjahid s’est expliqué ce mercredi sur son éditorial du 11 mai ayant suscité la polémique, dans lequel il affirmait que le pouvoir était en quête de « mettre hors d’état de nuire tous ceux et toutes celles qui entravent l’aboutissement du processus légal, passant nécessairement par la tenue d’une présidentielle ».

« L’éditorial intitulé Garanties, publié dans notre édition du samedi 11 mai, a suscité beaucoup de commentaires. Des propos sortis de leur contexte ont été repris par une large partie de la presse nationale », affirme ce mercredi El Moudjahid, précisant que « la formule qui a suscité des critiques est celle-ci : ‘la quête de mettre hors d’état de nuire tous ceux et toutes celles qui entravent l’aboutissement du processus légal’ ».

« Juste après ce paragraphe, il écrit : ‘Ces initiatives ont un effet bénéfique sur l’opinion, surtout si l’on sait que les manifestants ont sans cesse demandé d’écarter de la scène politique, tous les membres de ce qu’ils qualifient de ‘’bande’’. Les termes ‘’la quête de mettre hors d’état de nuire’’ sont liés à la bande et à nulle autre partie », poursuit le journal étatique dans ses « précisions ».

L’éditorial d’El Moudjahid publié ce mercredi 15 mai est également revenu sur la polémique engendrée par son précédent éditorial, critiquant des lectures du passage controversé effectuées par certains médias, dont TSA.

« Dans un autre article daté du 13 mai et intitulé ’’Menaces sur la vie politique’’, un autre journaliste du même site, ‘’TSA’’, pour ne pas le citer, se permet de donner à la formule ‘’mettre hors d’état de nuire’’, destinée à qualifier la  ’’bande ’’ aujourd’hui devant la justice, un contenu pour le moins fantaisiste en affirmant que cela concernerait tous les opposants au maintien de l’élection présidentielle du 4 juillet », affirme le journal étatique, semblant démentir ainsi avoir voulu cibler dans son éditorial du 11 mai les opposants de l’élection présidentielle du 4 juillet.

Pour étayer son propos, El Moudjahid a également mis en avant son Forum, « où des personnalités politiques de l’opposition et des constitutionnalistes nous livrent leur éclairage sur l’actualité ou tout simplement présentent leur feuille de route et leurs propositions pour une sortie de crise avec succès. Tous ne partagent pas le fait que les élections du 4 juillet doivent avoir forcément lieu ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close