search-form-close
EN : Belmadi dénonce les « criminels de l’audiovisuel »

EN : Belmadi dénonce les « criminels de l’audiovisuel »

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, s’est exprimé, ce mardi 3 septembre, pour la première fois, depuis le titre africain décroché à la CAN-2019 en Egypte.

« Plusieurs équipes se sont écroulées après avoir touché le succès. La dernière en date, l’équipe allemande : championne du monde 2014, éliminée quatre ans plus tard au premier tour du Mondial 2018. On a toujours vécu des moments délicats après des moments de victoire. Il faut évidemment retravailler : s’appuyer sur ce qui a été bien fait, et corriger ce qui n’a pas marché. Si je vois que je ne peux pas faire progresser le groupe, alors que je préfère me retirer », a affirmé Belmadi en conférence de presse tenue au Centre technique national de Sidi Moussa.

S’agissant de son avenir, Belmadi a qualifié de « spéculations » tout ce qui a été rapporté dans la presse et sur les réseaux sociaux, sur une éventuelle démission.

« J’ai évité de lire la presse pendant la période qui a suivi la CAN-2019. Tout ce qui a été dit sont des spéculations. Je ne peux pas baser mon travail sur ça. Personnellement, je ne me branche pas sur tout ce qui a été colporté ».

Concernant sa relation avec le président de la FAF, Belmadi a tenu à mettre les points sur les i, soulignant qu’il avait toujours respecté « ne serait-ce par souci d’hiérarchie », Kheireddine Zetchi.

« Il y’a malheureusement beaucoup de fausses informations qui avaient circulées. En tant que président de la FAF, Zetchi a tout mon respect. Nous avons des relations, simples, directes, et claires sans la moindre animosité. Je suis au service de mon pays. Personne n’est indispensable. Si les choses ne vont pas, on dit les choses clairement. Donc, tout ce qui a été dit est faux. Quand je constate que ça ne marche plus, je m’en vais ».

Le coup de gueule de Belmadi

Belmadi s’est emporté pour pousser un véritable coup de gueule contre les consultants de télévisions, allant jusqu’à les qualifier de « criminels de l’audio-visuel ».

« Certaines chaines de télévisions privées ont abusé, en rabaissant des joueurs qui ont tout donné. Au jour d’aujourd’hui, il faut avoir un peu de pudeur. Je cite Guedioura, qui a été touché dans sa dignité. Slimani, Mandi, et même Mahrez, sur qui ils sont tombés dessus comme des malades. Certains ont fait beaucoup de mal à certains joueurs, je les qualifie de criminels de l’audio-visuel, ils ont faut de la Fitna. Quel est l’intérêt de vouloir faire du tort aux autres. Aux anciens joueurs qu’ils viennent nous expliquer comment manager un groupe, et le système de jeu, je le demande de venir sur le terrain, composez votre équipe et faites la gagner comme le FC Barcelone. Tous ces joueurs nouvellement retraités, ne restez pas sur les plateaux critiqués dans vos costumes de mariage ».

En stage du 2 au 10 septembre à Sidi Moussa, l’EN se contentera finalement d’un seul match amical, lundi 9 septembre face au Bénin au stade de Blida (21h00), après le désistement « à la dernière minute du Ghana », conclut Belmadi.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close