search-form-close
Facebook veut redevenir un réseau social

Facebook veut redevenir un réseau social

Critiqué pour son rôle dans la propagation des fake news, Facebook a annoncé un remodelage de son fil d’actualité – déjà promis en juin 2016. Le nouveau fil devrait permettre de privilégier les publications des proches au détriment des contenus de marques et de médias.

En pleine crise des fake news, Facebook décide de se recentrer sur son activité première : être un réseau social. Le PDG et co-fondateur Mark Zuckerberg a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi une large refonte de son fil d’actualité, créé en 2006. Le but est de favoriser les interactions entre les utilisateurs – et relayer en bas du fil des “contenus publics comme des publications d’entreprises, de marques et de médias”, a écrit Mark Zuckerberg sur sa propre page.

“Je change l’objectif assigné à nos équipes de produits pour qu’elles vous aident en premier lieu à trouver du contenu pertinent afin que vous bénéficiez d’interactions sociales plus pertinentes”, poursuit-il. En clair, une photo de famille ou un conseil de voyage seront privilégiés à un clip musical ou un article de presse. La publicité, en revanche, ne sera pas affectée par ces modifications, indique à Reuters John Hegeman, vice-président de Facebook.

“Nous avons la responsabilité de s’assurer que nos services ne sont pas seulement marrants à utiliser – mais aussi bons pour le bien-être des gens”, assure le PDG. Et poursuit : “Je veux être clair : en faisant ces changements, je m’attends à ce que le temps passé sur Facebook et certains engagements baissent. Mais j’espère aussi que le temps passé sur Facebook sera plus profitable.”

S’éloigner des critiques des fake news

En réalité, il est déjà possible de privilégier les publications de ses proches actuellement, en modifiant manuellement ses paramètres dans l’onglet “préférences du fil d’actualité”. Mais ce “grand changement” serait l’une “des plus importantes mises à jour” que le réseau ait réalisée, assure à l’AFP John Hegeman, responsable des fils d’actualité au sein du groupe. Une façon détournée pour Facebook de s’éloigner de son rôle de diffuseur d’actualités… et des critiques des fake news, ces fausses nouvelles virales sur le réseau social depuis la présidentielle américaine en 2016.

Utilisé par 2,07 milliards d’utilisateurs, Facebook est le premier réseau social pour la consommation d’informations, selon une étude Pew Research publiée en novembre dernier. En juin 2016 déjà, la plateforme avait déjà annoncé renouveler les “valeurs” de son fil d’actualité. Et il promettait déjà de rapprocher les utilisateurs de “leurs amis et leurs familles”.

Facebook, conçu comme un trombinoscope de fac

Lancé en février 2004, le réseau social a été conçu comme un simple trombinoscope universitaire pour les étudiants de Harvard. Mark Zuckerberg, alors âgé de 20 ans, baptise le projet « The Facebook ». La promesse de l’époque : “cherchez les gens de votre école, regardez qui est dans votre classe, trouvez des amis d’amis.”

Facebook s’est très vite attaché à développer les interactions entre ses utilisateurs, à commencer par l’apparition du mythique “poke” en 2005. Ce message permettait d’obtenir l’attention de l’interlocuteur visé. Il a vite été remplacé par l’incontournable “like” – ce petit pouce levé – en 2009. Alors précurseur en la matière, Facebook sera ensuite copié par les réseaux sociaux concurrents – comme Twitter, qui adoptera un cœur à la place du “like”.

 

 « Plus d’infos sur l’économie et la finance sur latribune.fr »

 

close