search-form-close
Le football algérien secoué par un nouveau scandale de matches truqués

Le football algérien secoué par un nouveau scandale de matches truqués

Le football algérien n’en finit pas avec les scandales. Un enregistrement sonore publié sur les réseaux a révélé une nouvelle affaire de matchs truqués, impliquant l’ES Sétif, son président Halfaya et un agent de joueurs considéré comme proche du président de la FAF Kheireddine Zetchi, selon le site La Gazette du Fennec.

L’affaire a fait réagir le ministre de la Jeunesse et des Sports Sid Ali Khaldi qui a condamné avec « vigueur » des actes « odieux » qui violent les règles du jeu et portent atteinte à la réputation du sport algérien. « Les réseaux sociaux ont relayé aujourd’hui un enregistrement audio sur des pratiques contraires à l’éthique sans rapport avec les valeurs, les idéaux et l’esprit sportif », a écrit le ministre mercredi soir sur sa page Facebook, en faisant état d’une enquête en cours sur les circonstances de cette affaire.

« Je renouvelle mon engagement à lutter contre la corruption dans le domaine du sport et à la moralisation de la vie sportive », a-t-il ajouté.

Selon El Khabar, le président de l’ESS a réagi en affirmant que l’enregistrement en question était « un faux », qu’il est « innocent » et que son club était capable de gagner sans aucune aide ».

En mai 2019, deux hommes avaient été inculpés en France pour des soupçons de match arrangé entre DRB Tadjenanet et l’ES Sétif.

En 2018, la BBC avait diffusé une enquête avec des témoins anonymes décrivant la corruption comme un phénomène répandu dans le football algérien.

  • Les derniers articles