search-form-close

Le PT appelle les pouvoirs publics à sauver Air Algérie

Le PDG d’Air Algérie a adressé une lettre à ses employés, le 19 novembre, où il explique que la compagnie nationale est « confrontée à une situation des plus délicates » et que le maintien « au niveau actuel » de la masse salariale lui « paraît être une nécessité absolue ».

« Sans rentrer dans les détails de la gestion d’air Algérie, le communiqué du PDG doit faire réagir les pouvoirs publics pour sauver la compagnie nationale, y compris en renflouant la trésorerie de l’entreprise », propose Ramdane Tazibt, député du PT.

Pour lui, il s’agit d’une « question de souveraineté nationale ». « Évidemment, l’État doit aussi agir pour protéger Air Algérie de la concurrence des compagnies étrangères », ajoute le député.

Tazibt rappelle que le « transport est un service public qui doit être accessible aux citoyens. C’est un droit fondamental ». « L’État est donc garant de la pérennité de ce service public », insiste-t-il.

close