search-form-close
Lutte contre le coronavirus : le président Tebboune demande davantage d’efforts aux Algériens

Lutte contre le coronavirus : le président Tebboune demande davantage d’efforts aux Algériens

Le président Abdelmadjid Tebboune a adressé ce samedi 23 main un message à la nation à la veille de la fête de l’Aïd el Fitr qui sera célébrée demain dimanche 24 mai en Algérie.

Après avoir présenté ses vœux aux Algériens et rappelé le contexte dans lequel cette fête intervient en pleine pandémie de coronavirus, le chef de l’État a assuré que la préservation de la santé du citoyen demeure « la préoccupation majeure » de l’État et ce quel que soit le prix pour le Trésor public.

« La préservation de la santé du citoyen demeure notre préoccupation majeure, jusqu’à ce qu’Allah lève cette épreuve, et quel qu’en soit le coût pour le Trésor public, rien ne pèsera face à la santé et le bien-être du citoyen », a lancé M. Tebboune.

Il dit être « parfaitement conscient que le confinement à domicile est contraignant pour beaucoup et je comprends votre inquiétude pour l’avenir de vos enfants et de vos emplois ». « C’est incontestablement une situation difficile, mais elle est, par l’aide et la grâce d’Allah, provisoire et passagère », a-t-il ajouté.

Le président rappelle les sacrifices consentis par les Algériens qui ont passé un mois de Ramadan sous confinement. « Il n’a pas été facile de passer le Ramadhan comme nous l’avons vécu cette année, sans rencontres entre familles et amis et sans prières des Tarawih dans les mosquées. De même qu’il n’est pas facile d’accomplir la prière de l’Aïd chez soi au lieu de la mosquée, mais c’est là, un cas de force majeure pour le bien de la patrie et du citoyen, et ce, afin d’empêcher davantage de peines et de drames aux familles ».

Poursuivant, il affirme que la situation est réversible, pour redonner de l’espoir aux Algériens qui subissent le confinement depuis trois mois. « Pour venir à bout de l’épidémie et en finir rapidement avec la situation actuelle, nous devons être durs avec nous-mêmes », a résumé le chef de l’État qui demande donc davantage d’efforts pour vaincre le coronavirus. Et là, il s’adresse particulièrement aux jeunes à qui il demande de « faire preuve de patience face à l’effort qui reste à fournir et à interagir positivement avec les mesures préventives exceptionnelles durant les deux jours de l’Aïd ».

Plus explicite, le chef de l’État demande un respect strict des mesures préventives.

« Il est aujourd’hui bien établi que plus nous nous soumettons aux mesures préventives, tant chez soi que dans les administrations et la rue, plus rapidement nous en finirons avec cette épreuve afin de renouer avec notre quotidien, et partant, avec la vie économique ».

Des efforts qui seront récompensés, promet le président Tebboune qui ne se contente pas de demander davantage d’efforts aux Algériens, et promet « une vie économique qui reprendra, assurément, avec dynamisme pour l’édification d’une économie nouvelle, grâce aux bras et cerveaux de nos jeunes ».

« Une économie diversifiée et affranchie de la dépendance aux hydrocarbures, garantissant à tous la prospérité dans le cadre d’un État démocratique, fort et juste », ajoute-t-il.

Mais rien n’est gagné d’avance. Le Président met en garde contre « l’insouciance et la négligence », qui « empêcheront, indéniablement, la concrétisation de cet objectif et feront subir à notre pays davantage de pertes ». « Alors faites montre de patience, de discipline et de sens de responsabilité car les efforts seuls de l’État, quels que soient ses moyens matériels et humains, resteront insuffisants tant que le citoyen ne joue pas son rôle pour l’éradication de cette pandémie », demande-t-il.

Pour finir, il rappelle que le peuple algérien a « prouvé, à maintes reprises, qu’il est un peuple de défi dans les grands moments décisifs, et comme il a déjà triomphé à chaque rendez-vous avec l’Histoire, il triomphera aujourd’hui, grâce à Allah. Il n’y a nul choix pour les peuples vivants, que celui de la victoire ».

  • Les derniers articles