search-form-close

Lutte contre le marché parallèle de la devise : la Libye annonce des mesures

Les autorités libyennes ont annoncé la mise en place de mesures pour lutter contre le trafic de devises et l’instabilité financière du pays, rapporte l’agence Reuters. La principale mesure concerne l’instauration d’une taxe sur les transactions en devises étrangères.

Cette mesure, dont les modalités d’application n’ont pas été précisées, vise à diminuer la différence entre le taux officiel de change du dinar libyen qui est de 1,4 dinar pour un dollar américain et le taux parallèle qui a atteint les 7 dinars pour un dollar. Un écart vu par les autorités libyennes comme un des facteurs affectant l’économie du pays, contribuant à une crise des liquidités qui ne concerne pas seulement les devises étrangères, mais également le dinar libyen.

L’adoption de la mesure est hâtée par la corruption créée par cet écart entre les taux de changes officiel et parallèle. Les Libyens qui ont accès au dollar américain avec le taux de change officiel faisant d’énormes profits grâce à des fraudes à l’importation, a indiqué Reuters.

Une autre piste de réformes économiques étudiée par les autorités libyennes concerne la modification du système de subventions en les diminuant notamment sur les carburants à la fin juillet, a annoncé Sadiq Al-Kabir, Gouverneur de la banque centrale libyenne.

La Banque centrale libyenne envisage également de « créer un mécanisme de compensation pour atténuer les répercussions et les effets de la réforme économique ».

Des officiels proches du dossier cités par Reuters ont indiqué que ce mécanisme devra compenser l’impact de la réduction des subventions sur les carburants et prendra la forme d’un transfert d’argent vers les citoyens.

 

close