search-form-close
Manchester City : quel avenir pour Mahrez ?

Manchester City : quel avenir pour Mahrez ?

Arrivé en guest star l’été dernier à Manchester City en provenance de Leicester City pour un chèque de 68 millions d’euros, l’ailier international algérien Riyad Mahrez est en train de vivre une situation assez compliquée chez le champion d’Angleterre en titre, se voyant souvent relégué sur le banc des remplaçants.

Dimanche, lors de la réception d’Arsenal (3-1) en Premier League, Mahrez s’est contenté de six minutes seulement de jeu, signant par l’occasion sa première apparition en championnat depuis le début de l’année. Inimaginable pour l’ancien joueur vedette des « Foxes » qui n’est pas habitué à vivre ce genre d’épreuve depuis le début de sa carrière professionnelle, où il a souvent pu s’imposer que ce soit avec Le Havre (Ligue 2) et surtout à Leicester, avec lequel il avait décroché en 2016 un titre historique de champion d’Angleterre.

Élu meilleur joueur de Premier League par ses pairs en 2016, Mahrez (27 ans) peine à s’imposer au sein des « Cityzens », en raison d’une pléiade de joueurs talentueux comme l’Argentin Sergio Aguero, le Belge Kevin De Bruyne, l’Anglais Rahim Sterling ou encore l’Espagnol David Silva et le Portugais Bernardo Sliva. Malgré cette concurrence, Mahrez a réussi à marquer 9 buts et distillé 10 passes décisives, toutes compétitions confondues. Un maigre bilan, surtout en championnat, où il est rarement titulaire.

Le natif de Sarcelles (France) s’est vu contraint, du jour au lendemain, à faire face à une concurrence féroce. Ses apparitions se font rares dans le onze titulaire en championnat. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il est régulièrement aligné d’entrée en Coupe d’Angleterre et en Coupe de la Ligue contre des clubs de divisions inférieures, où il est souvent facile de briller.

Les statistiques de Mahrez ne plaident pas en sa faveur. Le N.7 de l’équipe nationale compte 20 apparitions au terme de la 25e journée disputée le week-end dernier. Il détient dix titularisations seulement, tandis qu’il a été laissé sur le banc ou incorporé en cours de jeu à 14 reprises, un chiffre impressionnant, confirmant que l’entraîneur Pep Guardiola est loin de considérer Mahrez comme un joueur de premier choix.

Guardiola change de discours

Le coach de Manchester City est en train de transformer la première saison de Mahrez à Man City au cauchemar. Pourtant, le technicien espagnol a tout fait pour l’avoir dans son effectif durant l’intersaison.

Interrogé hier mardi sur la situation de Mahrez, Guardiola était loin de convaincre pour justifier ses choix : « Mahrez ne joue pas depuis cinq matches, ou est le problème ? Le championnat compte trente-huit journées et il y aura suffisamment de matches pour faire jouer tout le monde. Je connais le potentiel du joueur et je sais qu’il sera décisif en fin de saison », a t-il dit en conférence de presse, cité par le site La Gazette du Fennec.

L’ancien coach du FC Barcelone et du Bayern Munich a fini par changer de discours, lui qui n’avait pas hésité à encenser l’ailier droit algérien à son arrivée.

« La qualité de Mahrez ne fait aucun doute. Il peut jouer à trois ou quatre positions. Il peut jouer au centre, mais aussi à droite et à gauche. Avec son arrivée, nous pourrions également concurrencer un peu plus nos attaquants et nos ailiers. Riyad sait déjà tout et je pense qu’il va bien s’installer dans notre équipe », a-t-il indiqué.

Maintenant que Guardiola ne semble pas inclure Mahrez dans ses plans, du moins jusqu’à preuve du contraire, le joueur algérien est appelé à puiser dans ses ressources psychologiques pour surmonter cette épreuve difficile dans l’espoir de retrouver plus de temps de jeu. Mardi soir, il a posté un message sur son compte Twitter lourd de sens : “Keep Smilin'” où garder le sourire.

En rejoignant l’écurie mancunienne, Mahrez a certes franchi un nouveau palier dans sa carrière, mais il ne s’attendait certainement pas à vivre un tel scénario, d’autant que l’équipe nationale aura besoin d’un Mahrez à 100% de ses moyens, à moins de cinq mois de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 en Égypte (21 juin – 19 juillet).

close