search-form-close
Mis en cause dans l’attaque contre le siège du FFS, Ali Laskri se défend et accuse

Mis en cause dans l’attaque contre le siège du FFS, Ali Laskri se défend et accuse

Que s’est-il passé dans la nuit de jeudi à vendredi au siège du FFS à Alger ? Des hommes munis d’armes blanches et de bombes lacrymogènes ont attaqué les militants présents faisant plusieurs blessés légers.

Dans un communiqué publié ce vendredi matin, deux membres de l’instance présidentielle du parti, Hayet Taiati et Chioukh Sofiane ont pointé du doigt du doigt Ali Laskri comme étant le commanditaire de cette agression.

Ce que dément le concerné. Dans un communiqué, Ali Laskri lie les incidents d’hier soir à ceux de samedi dernier quand il a été chassé du siège du parti. « Le même scénario s’est reproduit après que des camarades militants ont récupéré le siège hier après-midi de la main des squatteurs dont les meneurs sont des extras au parti qui ont utilisé des moyens lourds dont un camion appartenant à une APC d’Alger pour défoncer le portail du siège à 3 heures du matin en détruisant le mur », écrit-il.

« Il est de notre devoir de dénoncer les agissements de ceux qui voudraient manifestement neutraliser et détruire le parti dont Hayat Taiati qui a été exclue définitivement du parti qui cherche à discréditer les instances du Parti par des allégations mensongères , et l’empêcher de poursuivre son combat en faveur de l’instauration d’un Etat de droit et de la démocratie dans notre pays au moment où nos compatriotes revendiquent un changement radical du système », ajoute Ali Lasrki qui appelle à l’apaisement et se déclare ouvert au dialogue.

L’instance présidentielle « appelle l’ensemble des structures et des militants du parti à resserrer les rangs, se déclare ouverte au dialogue, dans le cadre des statuts et règlements intérieurs du parti pour réunir les conditions nécessaires pour la tenue d’un congrès national rassembleur », ajoute Ali Laskri qui appelle « le premier secrétaire national à poursuivre les consultations pour constituer un secrétariat national inclusif et préparer le conseil national extraordinaire ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close