search-form-close
Présidentielle : l’armée veut une réponse « aux égarés et aux nouveaux harkis »

Présidentielle : l’armée veut une réponse “aux égarés et aux nouveaux harkis »

Une forte participation du peuple algérien à l’élection présidentielle du 12 décembre sera la « meilleure réponse aux égarés et aux nouveaux harkis », et « un coup fatal à la bande », estime la revue El Djeich pour sa livraison du mois de décembre.

« La participation massive du peuple algérien aux élections signifie le succès de ce rendez-vous historique et un coup fatal pour la bande et ses relais, ainsi que la mise en échec, définitivement, de leurs plans », écrit l’éditorial de la revue de l’ANP qui ne manque pas de fustiger, de nouveau, ceux qui ont sollicité l’appui des étrangers, allusion à la récente résolution du Parlement européen.

« Enfin, la participation en force du peuple algérien aux présidentielles du 12 décembre sera, comme il est attendu, la meilleure réponse aux égarés et aux nouveaux harkis qui ont vite fait de solliciter l’appui de parties étrangères connues pour leur profonde et historique rancune envers l’Algérie et son peuple, les appelant à intervenir dans nos affaires internes, comme si ces dernières ignorent la nature du peuple algérien et ne savent pas combien il est profondément sensible à ce qui pourrait être une ingérence dans nos affaires internes », souligne la revue.

« Ils ignorent également la spécificité qui le caractérise, celle d’être un peuple qui n’a de leçon à recevoir de personne et qui rejette tout diktat de quelque partie que ce soit et encore moins de se soumettre à tout marchandage abject, quelle qu’en soit sa source », écrit-elle.

Pour El Djeich, l’attitude de l’armée depuis l’émergence du mouvement populaire a permis de « neutraliser la bande ».

« L’Histoire a consigné pour toujours la position adoptée, cette année, par notre armée, parce qu’elle a permis de dévoiler les agissements de la bande, de la neutraliser et d’éviter à notre pays de sombrer dans les méandres d’un avenir incertain, ainsi que les fossoyeurs de l’idéologie qui ont tenté de diviser le peuple, de saper sa cohésion, de pervertir son histoire et, par voie de conséquence, plonger le pays dans les affres de l’anarchie et de l’instabilité, à l’exemple de ce que subissent certains peuples de la planète », soutient El Djeich.

L’ANP est confrontée à une « campagne virulente »

Évoquant la stratégie de développement adoptée par le haut commandement de l’armée qui a permis à l’institution d’atteindre de « hauts niveaux » dans ses capacités et sa modernisation, la revue soutient que l’institution militaire suscite des « rancœurs ».

« Cette démarche graduelle suivie par notre armée est source de fierté et d’orgueil pour le peuple algérien, tant elle a consolidé le lien qui les unit et renforcé la cohésion, comme elle a dévoilé la rancœur que certaines parties, dans leur tentative de saper ce lien, nourrissent envers le peuple algérien et son armée, oubliant que le peuple constitue le pilier et le prolongement de notre vaillante Armée nationale populaire », écrit la revue.

« C’est ce qui explique le fait qu’elle fasse l’objet d’attaques, qui ont pris l’aspect d’un règlement de comptes, à travers une campagne virulente sans précédent, menée par les traîtres qui n’ont jamais digéré un tel lien existentiel, profond et fort, entre le peuple et son armée qui a adopté une position historique en se rangeant aux côtés du peuple pour l’accompagner, depuis le début, dans ses marches pacifiques et soutenir ses revendications légitimes qui ont été concrétisées », assure El Djeich, avant d’appeler les Algériens à donner la preuve de leur fidélité.

« Aussi, tous les Algériens sont-ils appelés aujourd’hui à donner la preuve de leur fidélité aux sacrifices de leurs aînés, de leur attachement à la préservation de leur unité et de leur amour de notre pays, l’Algérie, afin qu’il occupe la place qui lui revient dans le concert des nations. Une place qui sied à son Histoire, à ses sacrifices et aux espoirs de son peuple ».

  • Les derniers articles