search-form-close
Réunion de la société civile : le compte rendu de trois participants

Réunion de la société civile : le compte rendu de trois participants

Des syndicats et des associations se sont réunies ce samedi pour préparer la Conférence nationale de la société civile prévue le 15 juin. La réunion s’est terminée sans accord, mais elle reste ouverte pour trouver un consensus sur une feuille de route. Meziane Meriane, coordinateur national du Snapeste, Said Salhi, vice-président de la LADDH et Abdelouahab Fersaoui, font leur compte rendu.

Meziane Meriane : « On a eu à discuter la feuille du consensus mais je dirais qu’une erreur a été faite : la commission de rédaction n’a pas tenu compte des amendements proposés. Probablement il va y avoir une autre lecture. La feuille de route sera refaite. On va y remédier si ce n’est pas déjà fait. Il n’y a pas eu de désaccord. En revanche nous avons assisté à un débat riche, nous avons discuté profondément de la situation politique mais aussi des enjeux. Lorsque vous avez 71 associations et syndicats c’est très difficile d’arriver à un consensus véritable. Mais la conférence n’a pas échoué. Je dirais qu’elle a été une réussite au regard de la qualité des débats qu’il y a eu. Il n’y aura pas de report de la conférence nationale du 15 juin. À 99% elle va se tenir comme on l’a prévu. »

Pour Said Salhi de la LADDH, « l’avant projet de la feuille de route à été largement discuté et débattue en commission de travail regroupant les 3 dynamiques à savoir notre Collectif, la confédérations des syndicats et le Forum civil. L’assistance a choisi de garder la réunion ouverte, pour se donner plus de temps en vue de consolider le consensus et rapprocher encore les points de vue autour de la transition, des institutions de transition et des contours de la nouvelle république en rupture avec le système ».

Et d’ajouter : « Au terme de la réunion, le consensus n’est toujours pas dégagé, mais tous les participants se sont mis d’accord pour poursuivre les discussions avant la conférence nationale pour l’élaboration d’une feuille de route pour la transition démocratique et pacifique répondant aux aspirations du mouvement populaire. Il est question de consolider les points de convergences et de rapprocher au maximum les divergences et les différents points de vue ».

Abdelouahab Fersaoui, président du RAJ : « La réunion de concertation entre les différentes dynamiques regroupant le collectif de la société civile pour la transition démocratique, le Forum civil pour le changement et la confédération des syndicats algériens est toujours ouverte, un débat franc et contradictoire autour de la feuille de route que nous voulons consensuelle.

Jusqu’à présent le consensus n’est toujours pas dégagé, mais tous les participants se sont mis d’accord pour poursuivre les discussions jusqu’à l’élaboration d’une feuille de route pour la transition démocratique et pacifique répondant aux aspirations du mouvement populaire. La mobilisation continue. »

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close