search-form-close
VIDÉO. « Je préfère que les gens meurent de faim que du Covid »

VIDÉO. « Je préfère que les gens meurent de faim que du Covid »

Confrontés à la crise sanitaire du coronavirus, les walis continuent de se distinguer par des propos surréalistes. Celui de Djelfa déclare clairement qu’il préfère que les gens meurent de faim que du Covid-19.

Interpellé au cours d’une conférence de presse sur les difficultés socio-économiques auxquelles fait face la population soumise au confinement, le wali a eu cette réponse : « La responsabilité n’est pas facile. Avant de prendre la décision de fermer, j’ai pensé au simple citoyen, au maçon, à l’électricien, au menuisier… C’est pour cela, avant de prendre une décision finale, nous avons pris en considération toutes ces choses-là. Mais comme il s’agit d’une question de vie ou de mort, je préfère que les gens meurent de faim que du Covid-19 ».

Avant lui, le wali de Sétif s’était distingué aussi par des propos hallucinants, quand il avait annoncé le durcissement du confinement dans plusieurs communes de sa wilaya.  « Frappes-le, il se corrigera », avait-il déclaré.

Ce mardi, une vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre un vif échange entre le premier responsable de la wilaya d’Oran et un professeur en médecine après que celui-ci eut soulevé la question du manque d’oxygène dans son service.

  • Les derniers articles