LE VRAI DU FAUX – Le Canada cherche-t-il 40.000 travailleurs algériens ?

Le :

Selon plusieurs journaux algériens, le Canada offrirait 40 000 postes de travail spécialement dédiés aux Algériens qui voudraient émigrer dans ce pays chaque année jusqu’en 2021. Cette offre serait due au fait que  »les Canadiens refuseraient de travailler dans certains métiers » et au vieillissement de la population canadienne, expliquent les mêmes médias.

 

Qu’en est-il réellement ?

 

L’information est partie de l’annonce par le gouvernement canadien d’un plan d’augmentation des seuils d’immigration annuelle pour les prochaines années. Le gouvernement canadien a déposé jeudi dernier au Parlement son plan triennal sur l’immigration.  »Ce plan sur les niveaux d’immigration prévoit de faire passer le nombre de résidents permanents [immigrants, NDLR] admis au Canada de 310 000 cette année à 350 000 en 2021″, selon le ministre canadien de l’immigration qui en a fait l’annonce à Toronto.

 

Ce qui représentera à terme une augmentation de 40 000 immigrants supplémentaire, soit un taux de 10%, toutes nationalités confondues. C’est ce nombre qui a été repris par certains journaux algériens mais en lui attribuant une toute autre signification qui est bien entendu totalement erronée.

 

En 2016, le conseil consultatif économique du gouvernement canadien proposait d’accueillir 450 000 immigrants par an, soit une augmentation de 50 %. Mais le Canada adopte une approche graduée.  »On ne peut pas aller à 450 000 d’un seul coup. Il faut pouvoir les héberger, les installer, leur fournir des services d’intégration », a dit le ministre canadien de l’immigration.

 

Un peu plus 104 000 algériens vivent actuellement au Canada. Le Canada reçoit des immigrants venant de près de 200 pays. En 2017, les Philippines étaient le premier pays pourvoyeur en immigration au Canada avec près de 52 000 personnes. L’Algérie était classé à la 21e place avec environ 2 600 nouveaux immigrants. A titre de comparaison, la France se trouve à la 7e position avec 6 600 immigrants, le Maroc (27e, 2 200 personnes) et la Tunisie (35e, 1 400 personnes).

 


 

Nassim Djebaili, à Montreal, pour Visa-Algérie

Partager sur :
Quoi de neuf ?
Cinq bonnes raisons de visiter Mila
La Wilaya de Mila est située dans le Nord-Est de l’Algérie. C’est l’une des plus anciennes cités d’Algérie. Sa fondation remonterait à l’apparition des premiers royaumes numides, deux à trois siècles av. J.-C. Elle aurait été baptisée ‘Milo’ du...