search-form-close
Des manifestations contre l’islam dans plusieurs villes américaines

Des manifestations contre l’islam dans plusieurs villes américaines

Source : Washington Post
Pour les organisateurs, le but de ces manifestations est de dénoncer « les traitements horribles que subissent les femmes, les enfants, et les membres de la communauté LGBQT sous la charia ».

Aux États-Unis, des manifestations « anti-islam » ont été organisées, samedi 10 juin, dans pas moins de 28 villes américaines, dont New York, Seattle et Chicago. Répondant à l’appel du mouvement Act for America (Agissez pour l’Amérique), une organisation jugée antimusulmane par les défenseurs des droits d’Homme, les participants à ces rassemblements ont voulu dénoncer les incompatibilités de ce qu’ils appellent « la charia » avec les libertés occidentales, rapporte The Guardian.

En face d’eux, des contre-manifestants se sont rassemblés sur les mêmes lieux pour dénoncer des manifestations « antimusulmanes ».

Selon RFI, dans la plupart des cas, le nombre des contre-manifestants était supérieur à celui des manifestants. Toutefois, dans certains endroits comme à Seattle, des heurts suivis d’arrestations ont été enregistrés, d’après plusieurs médias.

Pour les organisateurs, le but de ces manifestations est de dénoncer « les traitements horribles que subissent les femmes, les enfants, et les membres de la communauté LGBQT sous la charia ».

De leur côté, les détracteurs de ces rassemblements ont déploré le caractère « islamophobe » de ces rassemblements qui visent « à créer un environnement où la violence ‘contre les musulmans’ devient permise », a regretté Corey Saylor du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) cité par Al Jazeera.

Act For America compte plus de 500 000 membres. Le mouvement comptait parmi les soutiens de Donald Trump lors de la dernière présidentielle. Il dispose, selon RFI, d’une base de données recensant presque toutes les associations d’étudiants musulmans des États Unis ainsi que les mosquées et les institutions islamiques.

L’organisation compte parmi ses rangs des personnes très influentes comme Mike Flynn, ancien conseillé de Donald Trump.

  • Les derniers articles