search-form-close
15e vendredi : forte mobilisation, les manifestants disent non au dialogue avec les 2B

15e vendredi : forte mobilisation, les manifestants disent non au dialogue avec les 2B

23h55. Fin de ce direct.

23h43. 15e vendredi : ce qu’il faut retenir (Lire)

22h32. Alger, pour permettre à Bensalah de prier en toute sécurité à Djamaa El Kebir, la police a déployé un impressionnant dispositif de sécurité. En plus des unités au sol, un hélicoptère survole Alger-centre en ce moment.

22h09. Alger, la place des Martyrs quadrillée par la police

21h25. VIDÉO. Le « doua » d’un manifestant contre ceux qui ont ruiné l’Algérie

21h20.  Hommage à Fekhar, rejet du dialogue avec les 2B : retour sur le quinzième vendredi (Lire)

18h27. Alger : cette pancarte partagée par la politologue Louisa Dris sur sa page Facebook résume l’entêtement du régime et son refus de satisfaire les demandes du peuple.


18h21. Ce qu’en pensent les Algériens du dialogue.


18h18. A Blida, des manifestants ont réclamé le départ des 2 B, un vrai dialogue et l’unité du hirak.


18h16. Mort de Kamel Eddine Fekhar : Me Salah Dabouz accuse le procureur général de Ghardaïa.


18h14. Plusieurs milliers de manifestants ont encore battu le pavé, en ce dernier vendredi de Ramadhan, à Alger, réclamant le départ des symboles de l’ancien système et appelant à la protection des libertés fondamentales des citoyens (APS).

18h11. Fin de la manifestation à Alger. Tout s’est déroulé dans le calme. Les manifestants ont réclamé une nouvelle fois le départ des 2B (Bensalah et Bedoui).

18h08. Alger : les manifestants ont réclamé l’incarcération de Ouyahia.


18h05. Ce qu’a dit Zoubida Assoul sur le 15e vendredi.


18h00. Les Algériens sont sortis en masse pour le 15e vendredi consécutif depuis le 22 février. Les manifestations se sont déroulées dans le calme. Aucun incident majeur n’a été enregistré. A Alger, la police a opéré quelques interpellations dans la matinée, avant de laisser la manif se dérouler sans heurts. Les manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du pays : Alger, Constantine, Oran, Annaba, Jijel, Oum El Bouaghi, El Tarf, Sétif, Bordj Bou Arreridj, M’sila, Mila, Bejaia, Bouira, Tizi Ouzou, Chlef, Tlemcen, Ain Temouchent, Tiaret, Mascara, Mostaganem, Djelfa, Saida, Relizane, Sidi Bel Abbès, etc.


17h58. Jijel, imposante marche pour le 15e vendredi consécutif.


17h56. Oum El Bouaghi : des citoyens ont battu le pavé pour réclamer le départ des 2B et pour le changement : « FLN, RND, dégage »


17h43. Mostaganem : fin de la manifestation. Des slogans hostiles à Gaid Salah ont été scandés par les manifestants.


17h42. Aïn Témouchent : les citoyens ont de nouveau investi la rue ce vendredi pour réclamer haut et fort « l’instauration d’une République démocratique ». Les manifestants ont également scandé des slogans hostiles à « Bensalah et Bedoui » qui incarnent un régime honni par les Algériens.

17h39. Alger, la police repousse les manifestants pour les disperser.


17h18. Alger : la police commence à disperser les manifestants.

17h11. Bordj Bou Arreridj dévoile son tifo pour ce 15e vendredi.

[ Photo : DR ]


17h06. Bouira : La foule commence à se disperser après une forte mobilisation.

17h04. Alger, place de la Grande Poste : les manifestants entonnent des chants patriotiques.

16h50. Constantine : la journaliste Ikram Ghioua, chef du bureau de l’Expression, a été prise à partie par des manifestants pro-Zitout, qui l’ont obligée à effacer le contenu d’une vidéo qu’elle venait de filmer avec son téléphone. La journaliste a failli être agressée physiquement. L’intervention d’un manifestant a permis d’éviter le pire.

16h56. Saida : imposante marche pour dire non aux élections avec la bande et réclamer le départ des symboles du régime de Bouteflika.


16h54. Sétif : imposante marche pour réclamer le changement.


16h50. Tizi Ouzou : la foule commence à se disperser dans le calme.

16h49. Chlef : en dépit de la chaleur et du jeûne, des milliers de manifestants ont battu le pavé, ce vendredi, pour notamment réclamer
« l’application des articles 7 et 8 de la Constitution » en demandant au pouvoir de « restituer le pouvoir au peuple »  à travers « une période de transition démocratique ».

16h47. Tiaret : une grandiose marche s’est déroulée ce vendredi. « Non aux élections de Bedoui et Bensalah », « Oui pour une transition démocratique gérée par le peuple », a longuement scandé la foule qui sillonnait les grandes artères de l’ex-capitale des Rostémides.

16h35. Les Algériens ont rendu un vibrant hommage à Kamel Eddine Fekhar, mort mardi alors qu’il était en détention. Des minutes de silence à sa mémoire ont été organisées un peu partout à travers le pays. Et des manifestantes ont préféré défiler avec la calotte mozabite sur la tête en signe de solidarité.


16h29. Alger : après une minute de silence à la mémoire de Fekhar, les manifestants ont scandé : « Pouvoir assassin ».


16h28. Alger, un manifestant asperge d’eau un CRS.

[ Photo : DR]


16h27. A Annaba, comme dans de nombreuses villes du pays, les habitants ont manifesté contre le régime, pour dire « non à un Etat militaire, oui pour un Etat civil ».

16h26. Ce vendredi à Alger, les manifestants ont scandé : « khawa khawa zkara f dawla ».


16h24. Le chanteur Ali Amrane rend hommage à Fekhar.


16h23. Mohcine Belabbas parle de la mort de Fekhar.


16h21. Karim Tabbou s’exprime sur la manif du 15e vendredi, la mort de Fekhar et se félicite de l’unité du peuple algérien.


16h19. Le chanteur kabyle Ali Amrane participe à la marche à Alger : « On veut un Etat civil, démocratique ».


16h15. A Bouira, les manifestants simulent un procès pour Ouyahia.


16h13. Abdelouahab Fersaoui, président du RAJ, manifeste à Bejaia et donne RDV aux manifestants pour le vendredi 7 juin.


16h13. Impressionnante manif à Bordj Bou Arreridj, l’une des places fortes du mouvement populaire.


16h12. Alger : le message d’un manifestant au régime.

[ Photo : TSA ]


15h55. La mobilisation reste intacte dans la ville de Mostaganem malgré le jeûne et la soif.


15h52. Tlemcen : il y a une forte mobilisation des manifestants lors de ce 15e vendredi pour réclamer « l’instauration d’une véritable démocratie » et contre « l’entêtement du régime d’imposer la fraude électorale pour se maintenir au pouvoir ».

15h51. Oran : des milliers de manifestants ont observé à l’instant une minute de silence en signe d’hommage posthume au défunt militants des droits de l’Homme Kamel Eddine Fekhar, décédé en détention pour ses idées.

15h45. Des manifestations se déroulent aussi à Chlef.

15h40. Alger : des véhicules de la police antiémeute se dirigent vers la place des Martyrs.


15h39. Bouira : des manifestants rendent hommage à Fekhar.


15h31. Constantine : Bensalah et Bedoui indésirables.

[ Photo : TSA ]


15h30. Constantine : une réponse à l’appel de Gaid Salah.

[ Photo : TSA ]


15h29. Alger, la place des martyrs noire de monde.

[ Photo : TSA ]


15h29. Constantine : une pancarte appelle à l’unité nationale.

[ Photo : TSA ]


15h27. Alger : les enfants de Nabil Asfirane participent à la marche.

أبناء فقيد الحراك نبيل أسيفران يواصلون مسيرة والدهم الذي وافته المنية في الجمعة الـ 14 للحراك الشعبي إثر تعرضه لأزمة قلبية

Publiée par Journal el Bilad sur Vendredi 31 mai 2019


15h23. Sidi Bel Abbes : « Non au dialogue avec la îssaba« .


15h22. Imposante marche à Relizane.

15h21. Alger, les manifestants marchent vers place des martyrs.


15h17. Le militant Samir Benlarbi dénonce les mouches électroniques et demande à la justice d’intervenir (El Bilad TV)

15h14. Alger, les manifestants arrivent devant le siège de l’APN. Ils se dirigent vers place des Martyrs.

[ Photo : TSA ]


15h10. Alger : les manifestants « inaugurent » la Place du Hirak.

[ Photo : TSA ]


15h06. Alger : les manifestants observent une minute de silence à la mémoire de Fekhar.

[ Photo : TSA ]


14h58. Alger, non au dialogue avec la îssaba, oui au dialogue avec des personnalités crédibles.

[ Photo : TSA ]


14h58. Oran : des portraits du défunt militant des droits de l’Homme Kamel Eddine Fekhar sont brandis par les manifestants qui dénoncent sa mort en pleine détention.

14h56. El Tarf : immense foule au centre-ville. Des enfants participent à la marche.

[ Photo : TSA ]


14h55. Imposante mobilisation à El Tarf , les manifestants rendent hommage à Fekhar.

[ Photo : TSA ]


14h53. Alger : regardez comment les manifestants brandissent le drapeau national.


14h50. Constantine : les manifestants entament la marche en entonnant un chant patriotique.


14h48. Oran : « Pour un Etat civil et démocratique », réclament les manifestants de plus en plus nombreux à se mobiliser ce vendredi.

14h46. Constantine : une pancarte brandie par un manifestant avec un message clair : « La sécurité du pays est de la responsabilité du peuple et de l’armée ».

[ Photo : TSA ]


14h45. Des manifestations contre le régime se déroulent actuellement dans plusieurs villes du pays : Alger, Oran, Bejaia, Tizi Ouzou, Mostaganem, Mascara, M’sila, Mila, Constantine, Tlemcen… La mobilisation est intacte malgré le Ramadhan et la chaleur.

14h41. Mostaganem : pour ce 14e vendredi de mobilisation, les mostaganemois et les mostaganemoises manifestent dans la rue pour rejeter les élections que prévoit d’organiser le pouvoir sous le contrôle d’une administration décriée. « Non aux élections de la fraude' », scande la foule.

| LIRE SUR TSA : Mort de Fekhar : la commission d’enquête à pied d’œuvre à Ghardaïa

14h40. Tizi Ouzou : les manifestants réclament la libération des détenus politiques.

14h39. M’sila : imposante marche pour le 15e vendredi.


14h38. Mila : les manifestants entonnent Qassaman.


14h37. Oran : la mobilisation est intacte malgré le Ramadhan. « Libérez les détenus politiques et les prisonniers d’opinion », lit-on sur une
banderole brandie par les manifestants.

14h37. Bejaia : des milliers de manifestants dans le centre-ville.


14h36. Alger, la place de la Grande Poste noire de monde.


14h33. Alger : un nouveau mur de post-it improvisé sous un abribus de la rue Abdelkrim Khetabi, pas de loin de la Grande Poste.

[ Photo : TSA ]


14h32. Mascara : des milliers de manifestants marchent ce vendredi dans la rue. « La souveraineté au peuple, système dégage », scandent la foule. « Les deux B, dégagez », réclament les manifestants.

14h40. Tizi Ouzou : les manifestants scandent « klitou leblad ya serrakine ».


14h31. La foule devenue immense à Tizi Ouzou. Des dizaines de milliers de manifestants au centre-ville.

14h25. Alger : forte mobilisation malgré le Ramadhan. Les manifestants défilent en masse dans les rues du centre-ville.

14h21. Oran : début de la manifestation à la place du 1er novembre (ex-place d’armes). « Djazaïr Hora démocratia (Algérie libre et démocratique) », scandent les manifestants.

14h19. Alger, les manifestants rendent hommage à Nabil Asfirane, décédé lors du 14e vendredi du hirak.

[ Photo : TSA ]


14h17. A Alger et Constantine, les manifestants disent non au dialogue avec les B. Ils répondent ainsi à l’appel au dialogue lancé mardi dernier par Gaid Salah. Les manifestants maintiennent leur revendication relative au départ des 2B (Bensalah et Bendoui)

14h15. Alger, place de la Grande Poste : les manifestants obligent les policiers à reculer.

[ Photo : TSA ]


14h14. Constantine : la mobilisation est plus forte que vendredi dernier. Les foules arrivent de partout et convergent au centre-ville.

14h11. Alger, un manifestant rafraîchit les autres manifestants en les aspergeant avec de l’eau.

[ Photo : TSA ]


14h10. Alger, un manifestant rend hommage à Fekhar.

[ Photo : TSA ]


14h09. Constantine, début de la manif du 15e vendredi.

14h08. Alger, place de la Grande poste, la police recule sous la pression pacifique des manifestants.

[ Photo : TSA ]


14h06. Alger : les manifestants libèrent une partie de la place de la Grande Poste, qui était occupée par les policiers antiémeute, depuis la matinée.

14h06. Tizi Ouzou, les manifestants rendent hommage à Fekhar.

[ Photo : TSA ]


14h02. Alger, la rue Ben Mhidi « envahie » par les manifestants.

[ Photo : TSA ]


13h50. Tizi Ouzou : des manifestants scandent des slogans hostiles à Gaid Salah et disent non au dialogue.

13h48. Alger, Grande Poste : la police cède le passage aux manifestants.

13h47. Bouira : les manifestants observent une minute de silence à la mémoire de Fekhar.

13h32. Début de la manifestation à Bouira.

[ Photo : TSA ]


13h30. Tizi Ouzou : début de la manifestation du 15 vendredi.

12h46. Alger : le drapeau palestinien présent aux côtés du drapeau national.

[ Photo : TSA ]


12h38. Oran : une manifestation nocturne a eu lieu, dans la soirée de jeudi 30 mai, au niveau de la place du 1er novembre 1954 (ex-place d’armes). Brandissant l’emblème national, les dizaines de manifestants ont célébré « leur réappropriation de cette place mythique, symbole de cette révolution citoyenne pacifique après que les autorités locales aient décidé d’installer, ces derniers jours, des tentes pour organiser une foire artisanale. Sous la pression populaire, les tentes ont été démantelées, hier, à la grande joie des citoyens qui
soupçonnent « les autorités de vouloir installer ces tentes pour gêner les manifestations et les débats citoyens qui se déroulent dans cette place ». Les manifestants ont longuement scandé «Djazaïr hora dimocratia (Algérie libre et démocratique) »

12h35. Alger : les manifestants continuent d’affluer vers la place de la Grande Poste.


12h03. Alger : les manifestants observent une minute de silence à la mémoire de Fekhar.


11h52. Alger : la place de la Grande Poste en fin de matinée.

[ Photo : TSA ]


11h47. Alger : les manifestants rendent hommage à Fekhar.

[ Photo : TSA ]


11h25. TSA est lauréat du « Prix maghrébin Nejiba Hamrouni pour la déontologie de la presse 2019 ». Le prix a été décerné à notre site jeudi soir lors d’une cérémonie à Tunis. Créé en 2017, « ce prix est destiné à distinguer un.e. journaliste ou un média maghrébin ayant brillé par son respect de l’éthique de la profession journalistique ».

11h15. Alger : un manifestant rend hommage à Kamel Eddine Fekhar.

[ Photo : TSA ]


11h11. Alger : la foule commence à grossir à la place de la Grande Poste.

[ Photo : TSA ]


10h53. Alger, des manifestants scandent : « Djeich chaab khawa khawa » « Djazayer hora dimokratiya » « Doula madaniya machi askariya ».

[ Photo : TSA ]


10h45. Les premiers groupes de manifestants à Place Audin. Ils scandent « à bas la dictature ».


10h19. 


09h06. Alger : comme vendredi dernier, la police fortement déployée, procède à des arrestations parmi les premiers manifestants.

| Lire sur TSA : 

Les Algériens s’apprêtent à manifester pour le quinzième vendredi consécutif depuis le 22 février et le quatrième depuis le début du Ramadhan. Comme lors des précédents vendredis, la mobilisation devrait être au rendez-vous. Selon un sondage que nous avons réalisé sur notre page Facebook, 77% des internautes qui ont répondu affirment qu’ils iront marcher ce vendredi. Ce taux est identique à ceux enregistrés dans les précédents sondages effectués depuis le Ramadhan.

Les Algériens ont de nombreuses raisons de maintenir leur mobilisation intacte. Malgré certaines avancées (démission de Bouteflika, report de la présidentielle du 18 avril, échec de la présidentielle du 4 juillet, poursuites judiciaires contre d’anciens hauts responsables politiques…), sur l’essentiel, les choses n’avancent pas.

Le régime, prétextant un strict respect de la Constitution, refuse de répondre aux principales revendications du peuple : départ des 2B (Bensalah et Bedoui) et organisation d’une véritable transition démocratique. Pire : malgré son rejet par la population, le gouvernement Bedoui semble s’inscrire dans la durée, en prenant des décisions importantes qui engagent l’avenir du pays.

Cette semaine, le décès en détention du militant Kamel Eddine Fekhar a révélé une réalité longtemps oubliée : de nombreux détenus politiques et d’opinion sont détenus à travers le pays, sous différents prétextes, y compris celui, incroyable, d’avoir dénoncé le 5e mandat de Bouteflika. Des dizaines, peut-être des centaines, d’autres militants ou simples citoyens sont actuellement poursuivis pour leurs opinions ou pouvoir avoir brandi des pancartes durant les manifestations contre le pouvoir.

| LIRE AUSSI : 15e vendredi : l’ombre de Fekhar et des détenus politiques

La semaine qui s’achève a été marquée par des prises de position décisives : l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) puis un groupe d’oulémas musulmans algériens se sont prononcés en faveur d’une période de transition démocratique. C’est un soutien de taille pour le mouvement populaire. Ces annonces fragilisent, en effet, la position du pouvoir sur la gestion de la transition actuelle…


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 contact@tsa-algerie.com

🎞 Suivez nos live Streaming en direct sur notre page facebook

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close