search-form-close
53e vendredi : les principaux événements

53e vendredi : les principaux événements

21h50. Fin de ce direct.

21h15. Alger, les journalistes ont une nouvelle fois réclamé la libération de leur confrère Sofiane Merakchi

>> Lire sur TSA : 53 e vendredi : les Algériens célèbrent le 1er anniversaire du hirak

>> Lire sur TSA : Marche imposante pour l’anniversaire du hirak : « On n’est pas là pour la fête »

17h45. Alger, Samir Benlarbi s’exprime sur le 53e vendredi

17h43. Alger, ce qu’a dit Me Bouchachi sur le 53e vendredi

17h40. Alger, la moudjahida Djamila Bouhired participe au 53e vendredi.

17h25. Les Algériens ont manifesté ce vendredi pour la 53e fois depuis le 22 février 2019. Ils ont célébré, dans le calme, le 1er anniversaire du hirak. Des manifestations se sont déroulées ou se poursuivent à Alger, Oran, Mostaganem, Bejaia, Sétif, Bouira, Tizi Ouzou, Mila, El Bayadh, Jijel, Chlef, Sidi Bel Abbes, Tiaret, Ain Temouchent, Tlemcen, Blida, El Oued, Guelma, Bordj Bou Arreridj, Batna, Constantine, Annaba, Médea, Tebessa, Relizane …

17h20. Alger, la forte mobilisation du vendredi 53 vue d’un balcon de la rue de Didouche

16h25. Mostaganem : « Goulna el issaba trouh » (On a dit que la issaba doit partir).


16h21. Oran : un nombre impressionnant de manifestants ont célébré le premier anniversaire du déclenchement de la Révolution pacifique et démocratique en réitérant les principales revendications liées à la nécessité d’instauration d’une transition démocratique, la libération des prisonniers d’opinion et le respect des libertés politiques. Les manifestants affichent une détermination inébranlable pour poursuivre la lutte pacifique jusqu’à la satisfaction de ces préalables démocratiques.

16h20. Alger, rue Asselah Hocine : « Chaaâb yourid istiqlal » (le peuple veut l’indépendance).


16h18. Alger : forte mobilisation pour le 1er anniversaire du hirak, les rues et les places du centre-ville sont noires de monde.

16h00. Mostaganem : les manifestants très nombreux réclament un Etat civil de droit et une justice libre et indépendante (Source : www.mostaganem-aujourdhui.com)

15h42. Tizi Ouzou : la marche de ce vendredi, premier anniversaire du hirak, compte parmi les plus impressionnantes enregistrées dans la ville des genêts depuis le début du hirak.

15h40. Alger : un monde fou, peut-être plus que le 1er novembre. A 15h30, les processions continuaient à déferler de la rue Asselah et de Hassiba. Slogan phare de la journée : « Ma djinach nehtaflou, djina bah terahlou (Nous ne sommes pas venus faire la fête, mais pour vous faire partir ».

15h35. Tiaret : les manifestants défilent dans la rue. « Dégagez tous », lit-on sur une large banderole brandie par les manifestants. C’est la deuxième fois qu’une manifestation n’a pas été empêchée par la police après deux mois d’interdiction.

15h25. Blida : comme dans de nombreuses wilayas du pays, les Blidéens sont sortis ce vendredi pour célébrer le 1er anniversaire du hirak et réclamer le changement.

15h16. Chlef : des centaines de personnes ont marché ce vendredi dans la rue pour célébrer une année de mobilisation citoyenne inédite. « Libérez les détenus d’opinion », « Pour le respect des libertés et des droits politiques », « Pour un Etat de droit », ont été les slogans les plus
scandés.

15h15. Des manifestations populaires pacifiques se déroulent actuellement dans plusieurs villes du pays, pour le 53e vendredi, et le 1er anniversaire du hirak.

15h10. Tlemcen : des milliers de personnes manifestent dans la rue. « Pour un Etat de droit et pour le respect de la volonté et de la souveraineté populaire ».

15h05. Oran : mobilisation des grands jours, un nombre impressionnant de manifestants ont investi la rue.

14h58. Alger : « Nous ne sommes pas venus pour faire la fête », scandent les manifestants.


14h55. A Alger, des dizaines de portraits de détenus du hirak sont brandis par les manifestants qui leur réitèrent leur soutien.

14h53. Aïn Témouchent : pour le deuxième vendredi consécutif, des centaines de manifestants ont pu observer une marche sans être inquiétés par la police. Cela intervient après deux mois d’interdiction de manifester sur fond de répression.

14h50. Mostaganem : forte mobilisation dans la rue pour ce 53e vendredi. « Dawla madania machi aaskaria (Pour un Etat civil et non pas militaire) », scandent les milliers de manifestants parmi lesquels figure une forte présence de femmes.

14h48. Des manifestations se déroulent en ce moment dans de nombreuses wilayas du pays. Partout, des slogans en faveur d’un changement radical du système, pour la libération des détenus du hirak…

14h45. Oran : le cortège des manifestants sillonne actuellement le Boulevard Emir Abdelkader en direction de la Rue Larbi Ben M’hidi. Des milliers de personnes marchent.

14h40. Oran : « Chaab met’harar, li dawla madania (Le peuple s’est libéré pour instaurer un Etat civil) », scandent les manifestants sur la place du Premier novembre.

14h25. Oran : afflux massif des manifestants sur la place du Premier novembre (ex-place d’armes) en vue de la manifestation de ce vendredi qui s’annonce grandiose pour célébrer le premier anniversaire de la Révolution citoyenne.

14h25. VIDÉO. Le sociologue Nacer Djabi s’exprime sur le 53e vendredi du Hirak.


14h10. Sidi Bel Abbès : début de manifestation à la place centrale de la ville.

14h05. Bejaia : imposante manifestation à l’occasion du premier anniversaire du hirak.


13h50. Tizi Ouzou : le centre-ville noir de monde.

13h40. Tizi Ouzou : une marrée humaine est rassemblée sur la route de l’université en prévision de la marche de la célébration du premier anniversaire de la révolution populaire pour le changement radical du système.

12h10. Alger : les manifestants scandent : « Casbah Bab El Oued imazighen ».


12h06. Alger : la mobilisation est plus importante que les derniers vendredis précédents à la même heure.

12h05. Alger : rassemblement à la Grande Poste. Beaucoup de familles. Ambiance calme. Dispositif policier impressionnant à place Audin et rue Didouche.

12h00. Alger : une marée humaine défile dans les rues du centre-ville, pour le premier anniversaire du hirak.


Les Algériens s’apprêtent à manifester aujourd’hui pour le 53e vendredi consécutif depuis le 22 février 2019.

Cette nouvelle journée de mobilisation intervient à la veille du premier anniversaire du hirak.

Il y a un an, les Algériens sortaient par millions dans la rue pour dénoncer la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat et, à travers elle, tout le système en place depuis l’indépendance. Ils ont réussi à empêcher le cinquième mandat, sans obtenir le changement réclamé.

Tout au long de la semaine, les appels se sont multipliés sur les réseaux sociaux pour une forte mobilisation à l’occasion de ce 53e vendredi, notamment à Alger. Hier jeudi, des barrages filtrants des forces de sécurité ont été installés sur les principaux axes menant vers la capitale.

close