search-form-close
La contestation ne faiblit pas : revivez les principaux événements de la journée

La contestation ne faiblit pas : revivez les principaux événements de la journée

22h44. Fin du Direct.

21h39. Appel des organisations de société civile pour une sortie de crise pacifique : « Les organisations de la société civile réunies aujourd’hui pour débattre de la situation, annoncent leur rejet dans le fond et dans la forme de cette manœuvre, qui ne vise en fait qu’à leurrer et diviser le mouvement populaire national pour le changement et rappellent qu’il ne peut y avoir de changement ou de transition pilotée exclusivement par le système, au mépris de la volonté du peuple algérien ».

Les organisations signataires de l’appel expriment leur « soutien à la marche pacifique nationale du vendredi 15 mars 2019 dans toutes les wilayas du pays que nous rejoignons encore une fois. » Parmi les signataires figurent Raj, Snapest, LADDH, Satef.

21h17. Le Conseil constitutionnel a rendu son verdict ce mercredi 13 mars sur les dossiers de candidature à l’élection présidentielle qui était prévue le 18 avril, en affirmant que cela est devenu sans objet, après la décision du président Bouteflika de retirer la convocation du corps électoral. « Le décret présidentiel du 11 mars portant retrait de la convocation du corps électoral, annule la décision concernant les dossiers de candidatures, qui seront gardés en archive », a indiqué le Conseil constitutionnel en ajoutant que les candidats seront informés de cette décision.

20h16. Le JT de 20 Heures de l’ENTV ouvre sur les déclarations de Lakhdar Brahimi avant Ramtane Lamamra. Pourtant le premier n’a aucune fonction officielle alors que le second est vice-Premier ministre.

20h04. Le FFS critique le soutien des puissances étrangères au régime, appelle à maintenir la mobilisation (Lire)

18h57. VIDEO. Réécoutez la première interview de Ramtane Lamamra aux médias publics (Lire)

18h52. Interrogée par TSA, la direction de Facebook a répondu : « Les bugs actuels ne sont pas spécifiques à l’Algérie ». Facebook affirme être au courant de perturbations qui touche ses services et travaille pour résoudre le problème, a ajouté un porte-parole de la compagnie.

18h37. En plus du blocage de plusieurs pages, le fonctionnement du réseau Facebook connait de fortes perturbations ce mercredi en fin de journée.

18h22. A Constantine, les enseignants ont également manifesté ce mercredi contre le prolongement du 4e mandat

18H20. Plusieurs pages Facebook qui couvrent les événements et les manifestations ont été fermées, visiblement à la suite de signalements.

17h35. Said Sadi critique les dirigeants français. (Lire)

17h25. Relizane : manifestation des enseignants pour le départ du système

17h16. Guelma : manifestation des enseignants.

 

17h10. Ramtane Lamamra : « Nous ne ferons pas les erreurs de la Syrie et de la Libye » (Lire)

16h18. Des élus français d’origine algérienne écrivent à Macron après ses déclarations sur l’Algérie. « Nous, élus de la République et représentants de la société civile, attachés à l’amitié entre nos deux pays et nos deux peuples, liés au peuple algérien, par des liens familiaux étroits et indéfectibles, regrettons ce quitus, donné si précocement au président algérien, qui fait fi du rejet absolu de ce pouvoir par le peuple algérien ». (Lire)

16h11. Lakhdar Brahimi parle de la santé de Bouteflika dans un entretien à l’ENTV, diffusé ce mercredi.

16h05. Ramtane Lamamra prend ses fonctions à la tête du ministère des Affaires étrangères

15h51. Bouira : manifestation des travailleurs de Sonelgaz

15h50. Le ministère canadien des Affaires mondiales (Affaires étrangères) a réagi, ce mercredi, aux derniers développements en Algérie et au report des élections. « Le Canada suit de près les développements en cours en Algérie. Nous prenons acte du retrait de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika de la course à la présidentielle », a affirmé le ministère dans un communiqué.

« Le Canada soutient des élections libres, transparentes et démocratiques en Algérie et se tient prêt à soutenir cet effort. Nous encourageons le gouvernent algérien à fixer rapidement une nouvelle date pour les élections », selon le même communiqué relayé par le site Ein News.

15h33. Guelma : les enseignants ont manifesté contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

15h25. Lamamra s’explique sur le fait d’avoir réservé sa première déclaration à un média étranger (RFI) : « RFI est le média par excellence pour communiquer avec l’Afrique ». « Beaucoup de personnalités algériennes et africaines m’ont appelé après cette interview ».

15h18. Lamamra dément les rumeurs sur la dissolution du Parlement.

15h17. Lamamra : « C’est la commission électorale qui proclame les résultats provisoires des élections qui sont une attribution, dans notre système actuel du ministère de l’Intérieur ».

15h16. Lamamra : « La création de la commission électorale indépendante se fera incessamment ».

15h15. « Le départ (immédiat, NDLR) de Bouteflika est une exigence incontournable pour lever l’hypothèque pesant sur un peuple qui se réapproprie pacifiquement sa souveraineté et son droit légitime à l’autodétermination, trop longtemps bafoué ». Samir Bouakoui (ex-cadre dirigeant du FFS).

15h12. Lamamra sur la comparaison entre l’Algérie et la Syrie : « Il ne faut pas s’inquiéter. Il faut être responsable. Nous avons notre histoire, notre peuple ». « Nous sommes passés par des preuves, et sortis grandis ».

« Tout cela fait partie du débat fraternel démocratique. La Syrie, la Libye ont fait des erreurs que nous ne ferons pas ». « Nous ne tomberons pas dans ce cycle de violences ».

« Les Algériens sont tous patriotes et réfractaires à l’ingérence étrangère ». « Nous serons imperméables aux tentatives d’influence ».

15h11. Lamamra : « Les médias doivent jouer un rôle dans la lutte contre la corruption ».

15h06. Lamamra : « Personne n’a intérêt à ce que la période de transition s’éternise », sans fixer de délais.

15h05. Lamamra : « L’Algérie restera une république démocratique », « On ne touchera pas aux constantes » lors de la révision de la Constitution.

15h04. Lamamra promet « un nouveau système politique reposant sur la volonté du peuple »

14h57. Lamamra souhaite la participation de la diaspora algérienne à la conférence nationale

14h54. Lamamra : « Le gouvernement souhaite être un facilitateur, pas un organisateur » de la conférence nationale

14h52. Lamamra annonce l’organisation de débats publics partout dans le pays

14h48. Lamamra explique la différence entre la conférence nationale et l’assemblée constituante : « je n’en vois qu’une seule différence. L’assemblée constituante est constituée de délégués élus avec un mandat spécifique pour l’élaboration d’une constitution »

« Pour la conférence nationale, les participants devraient ne pas être élus, mais venir de consultations qui permettrait cette représentation que le président a qualifié d’équitable »

14h46. Lamamra au sujet de la Conférence nationale : « je suis tenté de dire que c’est une réponse du Président à ceux qui demandent une constituante »

14h45. Lamamra : « il s’agit d’aller vers le peuple, de recueillir les propositions, permettre aux jeunes de participer avec les moyens technologiques »

14h44. Lamamra : la conférence nationale représentera équitablement les différentes composantes de la société algérienne

14h42. Lamamra annonce des consultations avec tous les partis politiques et la société civile

14h41. Lamamra : le gouvernement, une fois formé, va lancer des consultations

14h40. Lamamra promet de nouveaux visages au gouvernement

« La parole donnée par l’Algérie doit être respectée »

14h39. Sur la composante humaine du gouvernement, « c’est changement important et substantielle »,

14h38. Lamamra : « le gouvernements qui sera formé doit prendre des décisions importantes »

14h37. Alger-centre : la manif contre le prolongement du mandat de Bouteflika se poursuit, concert de klaxons à Place Audin.

14h36. Lamamra : « l’opposition est cordialement invitée à intégrer le gouvernement »

14h35. Lamamra : « il n’y a pas de tractations avec l’opposition »

« Si des éléments de l’opposition et de la société souhaitent être présents au gouvernement, ils sont les bienvenus »

14h31. Lamamra a souhaité « un renouvellement substantielle »

Lamamra promet « de nouveaux visages, des femmes, des jeunes »

Pour la présence de l’opposition au sein du gouvernement, « c’est souhaitable ».
« Nous n’avons rien à cacher »

14h30. Lamamra « il s’agit de dialoguer tout en étant attentif aux aspirations de la jeunesse »

14h27. Lamamra plaide pour « un apaisement des coeurs et des esprits »

14h27. Lamamra : « toutes les institutions de la république continueront à fonctionner normalement jusqu’à l’élection d’un président »

« Lorsque la patrie perd, personne ne gagne ». « Il ne s’agit pas de rester au pouvoir quelques mois en plus »

14h25. Lamamra peine à justifier le report de la présidentielle, du point de vue légale. Il explique la décision de Bouteflika par des raisons politiques.

14h25. Lamamra : « le président de la république a intégré la non tenue de la présidentielle dans une approche globale »

14h23. Lamamra : « quand Zeroual avait décidé de raccourcir son mandat, beaucoup de juristes avaient que ce n’était pas prévu par la Constitution »

« Mais c’était dans l’intérêt de la nation »

14h22. Lamamra : « il ne faut pas concevoir le droit comme un obstacle »

14h20. Lamamra sur les garanties du pouvoir pour rétablir la confiance perdue entre l’Etat et le citoyen : »le président a reporté l’élection en réponse à une demande pressante de la population »

14h19. Lamamra : « il y aura des consultations préalables à la conférence nationale »

14h18. Lamamra : « la société algérienne a bien progressé ».

14h16. Selon nos sources, le nouveau gouvernement serait annoncé demain jeudi. Il sera chargé d’expédier les affaires courantes. Un autre gouvernement composé de « compétences nationales », comme promis par Bouteflika, sera formé plus tard dans le sillage de la conférence nationale, selon nos sources.

14h13. Lamamra : « le Président a dit qu’il n’y a jamais eu question pour moi d’un 5e mandat », « en réalité, il a dit le 3 mars, que c’est la conférence nationale qui fixe la date de sa mission »

14h11. Lamamra : « L’aspiration la plus profonde est celle du changement du système ».

14h11. Lamamra justifie le report de la présidentielle notamment par la sécurité dans la région.

14h10. Lamara : « Bouteflika a décidé de donner la parole au peuple algérien ».

14h10. Tizi Ouzou: Des milliers de personnes dans la rue pour dire non au prolongement du 4e mandat.

14h09. Lamamra : « ceux qui ont participé aux marches populaires ont été entendus par le Président »

14h06. Lamamra sur le report de l’élection : Bouteflika a répondu aux appels pressants de plusieurs franges de la population

14H05. Ramtane Lamamra est en direct sur la Chaîne 3 de la radio nationale pour un entretien avec des médias publics.

14H00. Réunion, aujourd’hui, des partis de l’opposition qui ont appelé l’armée à la neutralité, et à une conférence nationale du front du refus des propositions du pouvoir

13h56. Djamila Bouhired, Icône de la révolution algérienne, appelle la jeunesse algérienne à rester mobilisée et surtout à veiller à ce qu’elle ne « se laisse pas voler sa victoire ». « Ne les laissez pas voler votre victoire ! », a-t-elle averti dans une lettre qu’elle leur a adressée ce mercredi ( El Watan)

13h50. L’UE s’exprime sur la situation en Algérie.

« Je pense avoir parlé des développements dans ce pays et d’en avoir fait mention dans cette salle de presse au moins à plusieurs occasions. Ce qu’on a dit de manière répétée est que les libertés d’expression et de manifestation sont consacrées dans la Constitution algérienne et que ces droits doivent être exercés par des moyens pacifiques et assurés dans le respect de l’État de droit. Nous avons également confirmé notre engagement avec l’Algérie dans la mise en œuvre des priorités du partenariat Algérie-UE, y compris la dimension liée à la gouvernance et les droits fondamentaux », à déclaré Maja Kicijancic, porte-parole de l’UE en réponse à une question sur Algérie.

13h48. Le nouveau porte-parole du FLN dénonce « la mainmise d’une mafia sur le parti » (Lire)

13H43. Gaïd Salah vante de nouveau la confiance entre le peuple et l’armée

13h41. Saïd Sadi dénonce la « lettre surréaliste » de Bouteflika (Lire)

13h37. A Chlef, près d’un millier d’enseignants de l’Education ont observé une grève à l’appel de plusieurs syndicats du secteur pour réclamer un changement de système politique. La grève a été appuyée par un rassemblement des enseignants. « Système dégage », lit-on sur les banderoles.

13h23. A Mascara, des centaines d’enseignants du primaire, moyen et du secondaire ont manifesté aujourd’hui dans les rues de la ville pour réclamer le départ du système politique actuel. « dégagez », scandent
les manifestants.

13h17. Manifestation des enseignants à Oran

13h11. Abelkrim Abada (FLN) : « Le président n’est pas sincère »  (Lire)

13h04. À Oran, des centaines d’enseignants du primaire, du moyen et du secondaire ont investi aujourd’hui la rue pour réclamer un changement du système. Et des étudiants ont organisé une marche pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika

12h55. A lire sur TSA dans quelques minutes – Abelkrim Abada (FLN) : « Le président n’est pas sincère »

12h52. « Tous les dictateurs arabes observent avec inquiétude l’Algérie » (Lire)

12h53. A Mostaganem, les enseignants sont sortis en nombre pour manifester, comme dans de nombreuses wilayas du pays

12h50. Comme dans de nombreuses villes du pays, les enseignants de Ouargla participent à la contestation

12h49. Sétif : les enseignants manifestent contre la prolongation du 4e mandat, et réclamer la satisfaction de leurs revendications socio-professionnelles

11h57. Juges, avocats, notaires et huissiers manifestent devant la cour de justice de Boumerdes


 

11h54. Le mouvement de redressement du FLN dénonce les décisions de Bouteflika


 

11h51. Ramtane Lamamra va parler de 14h à 15h sur chaîne 3 et Lakhdar Brahimi à 15 h sur l’ENTV et A3.

Demain conférence presse conjointe Bedoui – Lamamra à 10h ouverte à toute la presse

11h32. Le projet de l’usine Ford en Algérie victime collatérale des manifestations contre le 5e mandat (Lire)

11h14. Bord Bou Arreridj; manifestation des enseignants

11h10. Said Sadi au Forum de Liberté qui se déroule maintenant : »j’ai reçu une information que le clan présidentiel veut pousser les jeunes à l’exaspération pour aller vers l’état d’urgence. Cela met en doute le fait que Bouteflika dise qu’il veut aller à une période de transition »

10h56. Manifestation des enseignants devant la Grande Poste

11h00. Manifestation des enseignants à Tizi-Ouzou

10h48. Constantine : les magistrats manifestent devant la Cour de justice


 

10h46. Alger-centre : nouvelle manifestation contre la prolongation du mandat de Bouteflika






 

10h30. Des travailleurs de Sonelgaz manifestent devant le siège de leur direction à Gué de Constantine à Alger

10h28. Alger-centre : les manifestants se dirigent la Grande Poste

10h16. Bouira, les commerces sont ouverts et les transports fonctionnent après trois jours de grève

10H16. Pour recevoir nos alertes actualité en temps réel, téléchargez notre application mobile (AndroidiOS)

10H12. A 11 heures, une cérémonie de passation de pouvoirs est prévue aux Affaires étrangères entre Abdelkader Messahel et Ramtane Lamamra.

10h10. Ramtane Lamamra devrait s’exprimer cet après-midi dans les médias publics.

10h05. Début de la manifestation à Alger – centre : les enseignants et des lycéens manifestent à Place Audin. ils scandent des slogans hostiles au 4e mandat+, « Benghabrit dégage », « Djazair houra democratia ». D’importantes forces antiémeute sont déployées à Alger centre

10h04. Bouira : des centaines d’enseignants participent à une marche

10h03. Alger-centre : Début de la manifestation contre la prolongation du mandat de Bouteflika

À Bejaia, les enseignants manifestent devant la direction de l’éducation


 

09h57. Des professeurs de tous niveaux manifestent devant l’Académie à Alger et scandent des slogans contre la prolongation du 4e mandat et le report des élections présidentielles.


 

09h30. De grands médias internationaux commentent l’annonce du report des élections (Lire)

09h26. Des véhicules de la police antiemeute sont déployés en face du Conseil constitutionnel à Ben Aknoun

08h58. Le désarroi des soutiens de Bouteflika face à la colère de la rue (Lire)

08h27. Alors que la mobilisation se poursuit dans la rue, les initiatives et les propositions pour gérer la période de transition sont nombreuses. Des appels sont lancés aussi bien en Algérie que par des membres de la diaspora à l’étranger.

08H20. Les efforts pour la formation du nouveau gouvernement se poursuivent. Les critères définis dans la lettre de Bouteflika (un Gouvernement de compétences nationales bénéficiant du soutien des composantes de la Conférence nationale) et les réticences de certains à intégrer un gouvernement dans un contexte de contestation politique compliquent la tâche du duo Bedoui-Lamamra.

08h08. Bejaia : les transporteurs en grève

La contestation contre les dernières décisions du pouvoir ne faiblit pas. Mardi, de nouvelles manifestations, menées notamment par des étudiants et des avocats, ont eu lieu à travers le pays. À Tizi-Ouzou, des magistrats se sont joints au mouvement de contestation.

Ce mercredi, à deux jours des désormais traditionnelles grandes marches du vendredi, des appels à manifester sont également lancés.

La journée de mardi a également été marquée par la réaction des grandes puissances. La France a « salué » les décisions du président Bouteflika en appelant à une « une transition d’une durée raisonnable ». Une prise de position dénoncée par l’opposition et sur les réseaux sociaux, car perçue comme un soutien au pouvoir. Les États-Unis ont appelé à respecter la « volonté du peuple » algérien et à des « élections libres ». La Russie, sans surprise, a évoqué un problème « interne » à un pays ami.

Dans ce contexte, Ahmed Ouyahia et Noureddine Bedoui ont effectué hier les passations de pouvoirs au Palais du gouvernement. Pour ses débuts, « le Premier ministre de transition » n’a montré aucun signe d’ouverture. D’ailleurs la cérémonie a été couverte uniquement par les médias publics et Bedoui s’est exprimé sur l’ENTV essentiellement pour rappeler sa fidélité à Bouteflika.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close