search-form-close
La mobilisation se poursuit, le pouvoir à la recherche de soutiens à l’étranger

La mobilisation se poursuit, le pouvoir à la recherche de soutiens à l’étranger

22h43. Fin de ce direct.

22h15. Le président de la section des délits du tribunal de Sidi M’Hamed (Alger) a été suspendu de ses fonctions. Selon Me Mokrane Ait Larbi, qui annonce la nouvelle sur sa page Facebook, le magistrat a décidé d’appliquer la loi, refusant de suivre les instructions de sa hiérarchie dans le dossier de manifestants arrêtés à Alger. Il a été remplacé par un autre juge, selon Me Ait Larbi qui exprime sa solidarité au magistrat suspendu.

21h30. Après l’Italie, Ramtane Lamamra est attendu mardi en Russie puis mercredi en Allemagne. Dans les deux pays, il aura des entretiens avec ses homologues des Affaires étrangères. Pour l’instant, aucune rencontre n’est prévue avec Angela Merkel.

21h12. Menasra : « Le président Bouteflika doit démissionner » (Lire)

20h51. Lettre de Bouteflika : la phrase qui a semé le trouble. (Lire)

19h46. FLN : deux actions en justice contre l’instance de Moad Bouchareb.
Deux actions en justice ont été lancées ce lundi par des membres du Comité central. Il demandent l’invalidation de la désignation de Moad Bouchareb comme coordinateur du parti et la tenue d’une réunion du Comité central.

18h43. Ce qu’a dit Lamamra après avoir été reçu par le premier ministre italien :

18h17. Ce qu’a écrit Bouteflika dans son nouveau message à la Nation. (Lire)

17h25. Le syndicat UGTA d’Anabib rejoint le mouvement de contestation et retire sa confiance à Sidi Said.

Crédits : DR

17h05. ALERTE – Une nouvelle lettre de Bouteflika aux Algériens. (Lire)

16h10. Crise politique : Gaid Salah veut des solutions « dans les brefs délais ».

16h00. Le Parti de liberté et de la justice (PLJ) annonce son retrait du Parlement.

[Crédits : DR]


15h30. TSA DIRECT avec Abdelmadjid Menasra, ancien président du MSP et ancien ministre.

15h40. Transition démocratique : un collectif formule une feuille de route en six étapes. (Lire)
15h22. Gaid Salah loue « le grand sens de patriotisme du peuple algérien et son civisme inégalé ».(Lire)

15h18. Belkacem Sahli plaide pour la formation d’un gouvernement d’union nationale, dirigé par une personnalité indépendante.

14H58. Ramtane Lamamra en Italie. Le nouveau vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, a entamé, lundi, une tournée diplomatique en Italie et en Russie, rapporte la radio nationale.
M. Lamamra a été reçu, ce matin, par le président du conseil des ministres italien, Giuseppe Conte. « J’ai remis un message écrit du président de la République Abdelaziz Bouteflika à M. Giuseppe Conte, qui rentre dans le cadre du traité algéro-italien », a affirmé Lamamra.

14h52. Seddik Chihab, porte-parole du RND, écarte la démission d’Ouyahia du poste de secrétaire général du parti. « Monsieur le secrétaire général est là de part sa légitimité et poursuit ses fonctions ». M. Chihab s’exprimait devant la presse à l’issue de la réunion du bureau national du parti, ce lundi.

14h19. Lakhdar Brahimi : »Voulez-vous un autre Irak en Algérie ? »

14h15.

14h05.

13h48. Les journalistes de l’ENTV protestent contre la censure

Photo : TSA


 

Photo : TSA



13h40. Un cadre du RND demande à Ouyahia de démissionner du poste de secrétaire général du parti.

Il s’agit de Tounsi Boussahia, qui a déjà fait partie d’un mouvement de redressement du RND.

13h16. Bejaïa : les travailleurs du secteur de la formation professionnelle dans la rue pour réclamer le départ du système

13h14. Tizi-Ouzou ; marche des enseignants et des stagiaires des centres de formation professionnelle contre le prolongement du mandat de Bouteflika

 

11h55.

11h47. La mobilisation citoyenne contre le prolongement du mandat de Bouteflika se poursuit aujourd’hui avec les marches des travailleurs du secteur de la formation professionnelle. Les manifestants réclament le départ de Bouteflika et disent non au prolongement de son mandat

11h46. Formation d’un gouvernement de transition : une mission (presque) impossible pour Bedoui (Lire)

11h31. El Oued : les travailleurs de la Poste contre le prolongement du mandat de Bouteflika

 

11h29. Tamanrasset : comme partout à travers le pays, des travailleurs de la formation professionnelle manifestent contre le prolongement du mandat de Bouteflika

11h27. Boumerdes : les travailleurs, les enseignants et les étudiants du secteur de la formation professionnelle manifestent pour réclamer le changement

 

11h15. VIDÉO. Entretien avec Chérif Driss, politologue (Réécouter le direct)

11H12. La journaliste Meriem Abdou annonce la reprise de son émission sur la Chaîne III. « L’histoire en Marche reprend jeudi prochain !!! Un nouveau départ amorcé par la célébration du 19 Mars 1962 « Jour de la Victoire ». Votre soutien a été sans aucun doute déterminant, Merci Merci et encore Merci, ma reconnaissance est sans limite. Merci à mes collègues de la rédaction et de la production qui dans un élan de solidarité se sont mobilisés comme un seul homme », écrit-elle sur Facebook.

11h09. Alger : rassemblement des travailleurs de la formation professionnelle à la Grande Poste

11h07. Bouira ; marche des imams en soutien au mouvement populaire

10h53. VU DE L’ETRANGER – L’Algérie dans un second Printemps arabe ? (Lire)

10h48. Tizi-Ouzou : marche des travailleurs du secteur de la formation professionnelle

10h25. Hier à Nancy, la manifestation des Algériens contre Bouteflika a été perturbée par plusieurs militants de Génération identitaire, un mouvement d’extrême-droite, rapporte ce lundi Lorraine Actu. Ils ont déployé une banderole « Ici c’est Nancy, pas l’Algérie », selon la même source.

10h06. Dans une lettre aux militants du RND, dont TSA détient une copie, Ahmed Ouyahia juge nécessaire de répondre aux revendications du peuple algérien, tout en saluant sa mobilisation pacifique (Lire)

09h55. Bouira : marche des stagiaires des centres de formation professionnelle

09h44. Plusieurs véhicules antiémeute ont été déployés ce matin aux alentours de la Présidence de la république

09h42. Cinq syndicats autonomes de la santé ont décliné l’invitation de Bedoui pour le dialogue

09h40. Un think tank néoconservateur craint une déstabilisation de l’Algérie, appelle à « être prêts à offrir leur aide dans la transition démocratique » (Lire)

09h38. Constantine : rassemblement des travailleurs de la Direction de la formation professionnelle sis à la zone industrielle Palma pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika et pour soutenir le mouvement populaire.

09H20. VIDÉO. Dans un entretien à chaîne El Bilad, Mokdad Sifi, ancien Premier ministre, critique le rôle néfaste de « l’entourage » de Bouteflika

09h00. Les Verts s’expriment en soutien au mouvement populaire (Lire)

07h32. Lamamra – Brahimi, de piètres avocats pour une cause indéfendable (Lire)

06h46. Le FLN se déchire : les forces en présence (Lire)

La mobilisation contre le pouvoir et pour une transition démocratique se poursuit. Hier dimanche, plusieurs manifestations ont eu lieu, touchant notamment les secteurs de la justice (les magistrats) et des hydrocarbures (Sonatrach). De nombreux appels à manifester mardi 19 mars, date fortement symbolique, ont été lancés. Les initiatives pour organiser la transition se multiplient.

Dans ce contexte, le pouvoir garde le cap. Le duo Bedoui – Lamamra a officiellement lancé les consultations pour former son gouvernement. Mais il se heurte au refus de l’opposition d’y prendre part. Hier, 13 autonomes ont décliné des invitations à des rencontres avec le premier ministre Noureddine Bedoui qui leur ont été adressées.

En difficulté à l’intérieur, le pouvoir cherche des soutiens à l’étranger. Ramtane Lamamra va voyager cette semaine. Il ira à Moscou où il n’aura pas beaucoup de mal à convaincre les dirigeants russes. Moscou soutient sans rechigner des dictatures et des régimes autoritaires.

En revanche la mission sera plus délicate en Europe. Pour l’heure, seule la France s’est exprimée de manière prudente, s’attirant les foudres des manifestants algériens. Aucun voyage de Lamamra à Paris n’est prévu. Il s’est contenté d’un entretien téléphonique avec Jean-Yves Le Drian. Il ira en Allemagne et en Italie, où il espère rencontrer la Chancelière et le président du Conseil.

Le pouvoir, qui a toujours dénoncé et refusé « l’ingérence étrangère », semble miser sur le soutien des grandes puissances pour faire passer son projet de transition pourtant rejetée par la rue et les partis d’opposition.

Pour l’heure, les réactions à l’étranger ne lui sont pas défavorables et il semble les utiliser à son avantage. Mais cette attitude risque de se retourner rapidement contre lui.

Que dira-t-il demain, si un pays comme la France venait à changer de position et exprimer clairement son soutien à la population ? Une chose est sûre : il pourra difficilement dénoncer une « ingérence étrangère ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close