search-form-close
En France, un Algérien torturé et assassiné par d’autres Algériens

En France, un Algérien torturé et assassiné par d’autres Algériens

Le cadavre d’Ahmed Kourak, un jeune algérien de 28 ans, a été découvert, mardi 5 mars au soir, par des policiers et pompiers français dans un appartement du quartier de la Croix-Rousse à Lyon.

La veille, c’est un proche de la victime de 28 ans qui reconnait Ahmed sur une vidéo de sa torture circulant sur les réseaux sociaux et qui alerte les autorités. Il est retrouvé par les pompiers, pieds et mains liés. Il avait succombé à 8 coups de poignards dans le dos.

Selon le journal régional français Le Progrès, la vidéo d’une minute, montrant la victime se faire torturer et poignarder à huit reprises, a été envoyée directement à la famille d’Ahmed Kourak, résidant à Mostaganem en Algérie.

La famille de la victime, jointe à Mostaganem, a déclaré au Progrès qu’il s’agit d’une « mort peu ordinaire et un crime crapuleux » et affirme que les meurtriers sont originaires de la même ville et « sont tous sans papiers ».

La victime, résidant en France depuis au moins 3 ans, était connue des services de police et avait été condamnée pour plusieurs délits dont « vols aggravés » d’après Nicolas Jacquet, procureur de la République.

L’enquête est toujours en cours afin de définir avec certitude les motifs du crime et retrouver les suspects ainsi qu’une deuxième potentielle victime. Selon Le Progrès, on entend dans la vidéo les agresseurs et la victime communiquer en dialecte algérien. Les suspects reprocheraient à Ahmed Kourak d’avoir volé un téléphone. Ce dernier aurait imploré à ses bourreaux de le « laisser aller à l’hôpital ».

Depuis mardi soir, cette affaire a choqué les internautes qui ont signalé en masse à la Police Nationale française que la vidéo était encore en circulation sur les réseaux sociaux.

close