search-form-close

Faible débit de l’Internet : Houda Feraoun juge « erroné » le rapport sur l’Algérie

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Faraoun a jugé ce mardi « erroné » le classement de l’Algérie parmi les pays au faible débit internet car émanant d’un organisme qui n’est pas connu.

« Ces rapports erronés visent probablement à pousser l’Algérie à ouvrir davantage son marché au produit étranger non pas pour l’investissement mais pour que des sociétés étrangères aient le monopole du marché dans un secteur aussi stratégique que les télécommunications », a déclaré à la presse Houda Feraoun au terme de l’adoption par l’APN de la loi relative à la Poste et aux communications électroniques.

Selon la ministre, seule l’UIT (l’Union internationale des télécommunications), organisme onusien, est habilitée à classer les pays, eu égard aux moyens et aux informations dont elle dispose.

Houda Feraoun a rappelé dans le même contexte qu’Algérie Télécom préservera le monopole à travers les wilayas car il s’agit, selon ses propos repris par l’agence officielle, de « la souveraineté de l’État et de sa sécurité ».

À propos de l’ouverture du « dernier kilomètre » visant à garantir l’acheminement direct des services aux citoyens, la ministre a fait savoir que la loi permet l’investissement aux entreprises économiques privées.

« L’ouverture du dernier kilomètre à l’investissement créera la valeur ajoutée et offrira aux abonnés des services en ligne comme la télévision numérique, ou des services en matière d’éducation et de santé via internet », a-t-elle dit.

close