search-form-close
Gaïd Salah met en garde ceux qui veulent « faire perdurer » la crise

Gaïd Salah met en garde ceux qui veulent « faire perdurer » la crise

Le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, a mis en garde ce mercredi « ceux qui tendent à exacerber la situation et faire perdurer » la crise politique que traverse le pays, estimant qu’ils auront à supporter « les conséquences devant Allah, le peuple et l’Histoire ».

« Ceux qui tendent à exacerber la situation et faire perdurer cette crise sont ceux-là mêmes qui œuvrent sciemment à répandre continuellement les rumeurs, les informations erronées et les mensonges à travers de nombreux médias, et ils ne peuvent en aucun cas contribuer à créer un climat d’entente mutuelle propice, voire un dialogue calme et serein et cela induit que ceux qui recourent à de telles pratiques sont contre le dialogue sérieux et pondéré », a estimé le chef d’état-major dans une allocution prononcée ce mercredi en marge de sa visite de travail à Tamanrasset, en 6e Région militaire.

« Ce sont des objectifs qui ne sont nullement innocents, dont les instigateurs supporteront les conséquences devant Allah, le peuple et l’histoire », a mis en garde Gaïd Salah.

Évoquant une nouvelle fois la nécessité du dialogue, le chef d’état-major a estimé que celui-ci « doit œuvrer à rechercher tous les moyens permettant de rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, dans l’impératif de revenir au plus tôt aux urnes afin d’élire un Président de la République conformément à la volonté populaire souveraine ».

« Il est certain que ceux qui veulent entraver ces efforts nationalistes salutaires sont des individus et des parties qui agissent selon la logique de la bande, et qui marchent sur les traces de ses porte-voix et ses complices visant toujours davantage de manipulation et de désinformation », a avancé le chef d’état-major.

Pour le général de corps d’armée, ces individus « empruntent délibérément cette voie, même s’il était en leur capacité d’acquérir davantage de crédibilité en mettant l’accent sur la transmission des faits réels, au lieu de s’adonner à la désinformation de l’opinion publique par des mensonges et des scénarios fabriqués de toutes pièces et erronés », a affirmé Ahmed Gaid Salah.

Ces scénarios « fabriqués de toutes pièces et erronés » seraient selon le chef d’état-major imputés « à des personnalités et des centres de décision ». « Tout cela sur la base de plans étudiés et élaborés avec une grande ruse, afin de discréditer tout acte visant l’apaisement de la population et la recherche de solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays », a avancé le vice-ministre, estimant que le but de ces individus non cités est « d’entraver toute solution et obstruer toute bonne démarche nationale de dialogue et de concertation entre les différentes parties », a estimé Gaïd Salah.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close