search-form-close
Irak : au moins cinq morts et des centaines de blessés dans des émeutes

Irak : au moins cinq morts et des centaines de blessés dans des émeutes

Au moins cinq personnes ont été tuées mardi et mercredi en Irak lors de manifestations touchant la capitale Bagdad pour réclamer des emplois et services publics et lutter contre la corruption, rapportent plusieurs médias.

Deux manifestants ont été tués par balles ce mercredi à Nassiriya dans le sud du pays, et un troisième a perdu la vie à Bagdad.

Deux manifestants ont été tués hier à Bagdad et à Zi Qar. Plus de 200 personnes ont également été blessées lors de violentes répressions des manifestations de la part des forces de l’ordre.

Les policiers anti-émeute ont notamment tiré à balles réelles en l’air à Bagdad pour disperser les centaines de manifestants aux revendications variées : de la lutte contre la corruption à celle contre le chômage en passant par la récente mise à l’écart d’un général populaire,

Le président irakien Barham Saleh a estimé sur Twitter que « manifester pacifiquement » était « un droit constitutionnel », les forces de l’ordre étant là « pour protéger les droits des citoyens ».

« Nos jeunes veulent des réformes et du travail, c’est notre devoir de satisfaire ces demandes légitimes », a écrit M. Saleh. La représentante de l’ONU en Irak, Jeanine Hennis-Plasschaert, a pour sa part affirmé être « très inquiète » et a exhorté « à la retenue ».

Le porte-parole du ministère de l’intérieur, Saad Maan, a de son côté dénoncé mardi « des saboteurs » cherchant à « propager la violence », tandis que le Premier ministre irakien Abdel-Mahdi a salué « la grande responsabilité et la retenue des forces armées » face à « des agresseurs (…) ayant délibérément fait des victimes parmi les manifestants innocents », suscitant la colère et l’indignation des internautes irakiens.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close