search-form-close
Karim Younes dénonce le blocage des accès à Alger et appelle à libérer les détenus d’opinion

Karim Younes dénonce le blocage des accès à Alger et appelle à libérer les détenus d’opinion

Karim Younes a appelé, ce vendredi 19 juillet, les autorités à libérer tous les détenus d’opinion et à cesser de bloquer les accès à la capitale à l’occasion des manifestations.

« Lors de mes interventions médiatiques, j’ai pris le soin d’attirer l’attention sur des préalables que je considère comme des mesures d’apaisement, indispensables à la réussite du processus de médiation entre les enfants du pays », rappelle l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans un communiqué.

Karim Younes fait partie des 13 personnalités proposées par le Forum civil pour le changement pour mener une médiation et un dialogue en vue de trouver une issue à la crise.

« Outre la libération de tous les détenus d’opinion et le respect du caractère pacifique des manifestations par les forces de l’ordre, l’ouverture de tous les accès à la capitale, les jours des marches, aux citoyens de l’intérieur du pays, désireux rejoindre leur capitale est un droit inaliénable », ajoute Karim Younes qui rappelle qu’Alger « est la capitale de tous les Algériens ».

« Cette atteinte à la libre circulation des populations ne favorise pas, malheureusement, le processus de dialogue auquel la Présidence de l’État appelle pourtant de tous ses vœux. J’exhorte, une nouvelle fois, les responsables concernés, à prendre les mesures nécessaires pour contribuer à l’apaisement de la situation, sans quoi, aucune entame de concertation ne sera possible », conclut Karim Younes.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close