search-form-close
  • Brent: $52,22+1,95%
  • Taux de change: 1 € = 121,75 DZD (Officiel), 190,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

La finalisation du projet du grand port du Centre retardée par les législatives

Les négociations entre l’Algérie et la Chine pour la réalisation du nouveau grand port du Centre à Cherchell sont presque terminées. Selon nos informations, une commission mixte composée de représentants des ministères des Transports publics et des Finances se rendra bientôt à Pékin pour finaliser la convention de partenariat pour le financement et la réalisation de ce port.

« Le voyage de la commission a été retardé par les législatives. La finalisation de l’accord a été donc retardée. La délégation se rendra à Pékin après la formation du nouveau gouvernement pour finaliser l’accord », explique une source officielle. « Les négociations sont quasiment terminées. Les conditions techniques ont été arrêtées, le montant du projet aussi. Les conditions de financement ont été arrêtées aussi. Les Chinois ont fait une bonne proposition qui a été acceptée par le gouvernement algérien », explique notre source.

Preuve de sa détermination à réaliser le projet, le gouvernement a dégagé l’assiette de terrain destinée à la réalisation de ce port. Selon un décret exécutif publié au Journal officielle n°19, l’opération relative à la réalisation du grand  port de Cherchell est déclarée d’utilité publique en raison du caractère d’infrastructure d’intérêt général et d’envergure nationale et stratégique des travaux. Les terrains réservés à cette infrastructure s’étalent sur une superficie totale de 749 hectares situés dans les territoires des wilayas de Tipaza et de Blida, dont une forêt de 295 hectares. Le port sera réalisé sur une superficie de 464 ha, avec 24 postes à quai et un tirant d’eau de 20 mètres. Il sera financé à hauteur de 3,3 milliards de dollars par un crédit chinois à long terme. Les travaux devraient être lancés avant la fin du premier semestre 2017 et dureront sept ans.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    31ANALYSE. Rabat cherche à décapiter la rébellion du Rif
    Il y a 3 heures

    Les autorités marocaines pouvaient compter sur une trêve au Rif au moins…

    Les autorités marocaines pouvaient compter sur une trêve au Rif au moins jusqu’à la fin juillet, date à laquelle une nouvelle grande manifestation a été annoncée. Mais, une fois de plus, leurs maladresses ou leur envie d’en finir avec la rébellion ont réussi à raviver la révolte dans cette région côtière du nord du Maroc.
    Utiliser la religion à des fins politiques
    Cette fois, c’est le ministère des Affaires islamiques qui a jeté de l’huile sur le…

  • L'Actualité en temps réel

  • International