search-form-close
La France et Macron cibles de la foudre de Donald Trump sur Twitter

La France et Macron cibles de la foudre de Donald Trump sur Twitter

Le président des États-Unis Donald Trump s’est violemment attaqué verbalement à la France et particulièrement son président Emmanuel Macron dans une avalanche de messages publiés sur le réseau social Twitter, sa plateforme fétiche pour communiquer publiquement.

« Emmanuel Macron suggère de créer leur propre armée pour protéger l’Europe contre les États-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’est l’Allemagne durant les deux Guerres mondiales », a rappelé le président Trump. « Comment cela s’était terminé pour la France ? Ils commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les États-Unis n’arrivent », a-t-il par la suite ironisé.


Le président français Emmanuel Macron avait suggéré mardi dernier la création d’une « vraie armée européenne », estimant qu’on « ne protégera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne. Face à la Russie qui est à nos frontières et qui a montré qu’elle pouvait être menaçante (…) on doit avoir une Europe qui se défend davantage seule, sans dépendre seulement des États-Unis et de manière plus souveraine », avait affirmé Emmanuel Macron.

Ces déclarations avaient suscité l’ire du président des États-Unis qui s’apprêtait à atterrir en France à l’occasion de la célébration du centenaire de l’Armistice marquant la fin de la Première Guerre mondiale, qualifiant les propos de Macron de « très insultants ».

La cascade de tweets ne s’est pas arrêtée là ce mardi. Une heure après le premier message, le président Trump a critiqué la politique commerciale de la France. « Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les États-Unis aussi. Le problème est que la France rend très difficile pour les États-Unis de vendre ses vins en France, et impose de gros droits de douanes, tandis que les États-Unis facilitent la vente de vins, et impose de très petits droits de douanes. C’est injuste, ça doit changer ! », a affirmé Donald Trump.


Le président des États-Unis s’est par la suite attaqué à l’impopularité du président Macron et au taux de chômage en France. « Le problème est qu’Emmanuel souffre d’un très faible taux de popularité en France, 26%, et d’un taux de chômage de presque 10%. Il essayait juste de dévier vers un autre sujet », a-t-il estimé.


« Au fait, il n’y a pas de pays plus nationaliste que la France, un peuple très fier et avec raison ! », a affirmé le président Trump, ajoutant dans un tweet à part et en majuscules « MAKE FRANCE GREAT AGAIN ! » ( Rendre à la France sa grandeur), en référence à son propre slogan « Make American Great Again » utilisé durant sa campagne durant les élections présidentielles de 2016.


La présidence française s’est refusée mardi à commenter dans l’immédiat la série de tweets dans lesquels le président américain Donald Trump critique son homologue Emmanuel Macron, deux jours après sa venue à Paris pour le centenaire de l’armistice de 1918. « Nous nous refusons à tout commentaire », a indiqué la présidence, quelques minutes après la publication des tweets du président américain.

Après avoir été chaleureuse pendant de nombreux mois, la relation entre Donald Trump et Emmanuel Macron est devenue glaciale dernièrement. Le président américain avait notamment refusé de serrer la main devant les caméras au président français à son arrivée au Palais de l’Elysée.

close