search-form-close
  • Brent: $65,50+1,18%
  • Taux de change: 1 € = 135,85 DZD (Officiel), 208 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

La Grande mosquée de Paris répond à Manuel Valls

La Grande mosquée de Paris et l’organisation Musulmans de France (ex-UOIF) ont dénoncé énergiquement, ce vendredi 24 novembre, les propos tenus par Manuel Valls sur le « problème de l’islam » en France.

Dans un communiqué, les deux organisations ont exprimé leur « consternation et leur grande indignation face à ces propos qui de façon délibérée jettent l’opprobre sur toute une communauté cultuelle ».

« Tous les pays souffrent d’une crise d’identité culturelle, parce qu’il y a la mondialisation, la crise politique, les réseaux sociaux, le problème des réfugiés, surgissent dans nos sociétés, par exemple dans la société française le problème de l’islam, des musulmans. Tout cela nous pose la question de ce que nous sommes », a déclaré Manuel Valls, lors d’un débat sur l’identité organisé par le quotidien espagnol El Pais, le mardi 21 novembre. Des propos qui ont suscité une vive polémique en France. Ils ont provoqué de nombreuses réactions de la part de la classe politique française et des associations.

| LIRE AUSSI : Manuel Valls pointe le problème “des musulmans et de l’islam” en France

« Faut-il encore une fois rappeler à Monsieur Valls que l’immense majorité de nos concitoyens de confession musulmane vivent leur foi dans la paix et la sérénité ? Faut-il encore lui rappeler qu’ils œuvrent sans relâche en faveur du vivre-ensemble, de la fraternité et du bien-être de tous, dans une même communauté de destin ? », s’interrogent Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et Amar Lasfar, président de Musulmans de France, signataires du communiqué.

Les deux organisations islamiques françaises invitent les acteurs politiques à « se garder d’attiser la division dans une volonté de se donner plus de lumière médiatique ou un positionnement politique plus remarqué ». Elles préviennent du danger que des propos comme ceux de Manuel Valls représentent pour « l’unité nationale » de la France.

close
close