search-form-close
La perspective d’un amical Algérie-France s’éloigne de nouveau

La perspective d’un amical Algérie-France s’éloigne de nouveau

Le projet d’un match amical entre l’Algérie et la France s’éloigne de nouveau. Ce mardi, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët, a reconnu la complexité d’organiser ce match en 2020.

D’abord le match n’aura pas lieu durant le 1er semestre 2020. C’est une certitude, selon Le Graët, qui a abordé le sujet ce mardi en marge de la prolongation du contrat du sélectionneur français Didier Deschamps.

Mais le patron de la FFF tient au projet. « Ma volonté est toujours d’aller là-bas. C’est extrêmement difficile, d’abord de trouver des dates. Entre les dates des qualifications et la Ligue des nations, c’est très compliqué », a dit Le Graët, selon la presse française. Tenace, le président de la FFF a reconnu la complexité du projet.

« On a l’impression que la France ne pourra jamais rencontrer l’Algérie, mais moi j’ai tellement envie. Ce sont les deux seuls pays pratiquement qui ne peuvent pas se rencontrer, alors qu’il y a un attachement », a-t-il dit.

Le 3 septembre, le sélectionneur national Djamel Belmadi a relancé l’idée d’un match amical entre l’Algérie et la France. En réponse, le président de la FFF a exprimé d’abord ses doutes de voir ce match se dérouler avant la fin de son mandat en 2020, avant de se montrer optimiste.

« Depuis que je suis en place, je veux aller en Algérie. C’est le seul pays qu’on ne rencontre pas. Il est temps, 60 ans après, qu’on puisse jouer au football. Il est temps de faire ce match », a déclaré Le Graët mardi 10 septembre.

En octobre dernier, le président de la FAF Kheireddine Zetchi avait révélé qu’il va rencontrer son homologue français « fin janvier 2020 » à Alger pour poursuivre les discussions sur le projet de match amical entre les deux sélections « à l’automne prochain » en Algérie.

  • Les derniers articles