search-form-close
  • Brent: $63,16+0,81%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

La première erreur politique de Tebboune

NEWPRESS
Le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune

Abdelmadjid Tebboune a effectué, ce samedi 15 juillet, « une visite de travail et d’inspection » dans la wilaya d’Alger. Pour sa première sortie sur le terrain, le Premier ministre, accompagné d’une importante délégation ministérielle, a choisi Alger et ses environs. Il a lancé plusieurs chantiers et inauguré des réalisations dans plusieurs domaines. Il a également annoncé des projets dans le logement, dans le cadre du fameux programme AADL.

En temps normal, le choix d’Alger aurait pu paraître logique. Mais le Premier ministre a fait le choix de la capitale alors que plusieurs régions du pays connaissent une situation dramatique, provoquée par les feux de forêts. Dans certaines zones, l’armée a dû intervenir pour prêter main forte à des pompiers aux moyens matériels et humains dérisoires. Les incendies ont fait des morts et provoqué d’importants dégâts.

Les populations de ces régions, souvent exclues des fameux plans de développement, sont en droit d’attendre un geste même symbolique du gouvernement. Au lieu d’inaugurer des centres de formations inutiles et d’annoncer des programmes de logements sans fin dans la capitale, les ministres auraient dû se trouver ce samedi dans ces régions touchées par les incendies. Plus grave, le gouvernement n’a même pas fait de déclarations sur les incendies. Aucun ministre n’a évoqué le sort de ces populations.

Pourquoi ? On l’ignore. S’agit-il d’un oubli ? D’un mépris envers tous ceux qui ne vivent pas dans la capitale ? Difficile d’expliquer cette maladresse du Premier ministre et de son gouvernement.

close
close