search-form-close
  • Brent: $62,15-0,85%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Le chef du Hezbollah accuse Ryad d’avoir demandé à Israël de frapper le Liban

Le chef du Hezbollah a accusé vendredi l’Arabie saoudite de “détenir” le Premier ministre libanais Saad Hariri, qui avait annoncé la semaine dernière sa démission surprise à Ryad.

Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, a par ailleurs accusé Ryad d’avoir demandé à Israël de frapper le Liban, au moment où la tension est montée d’un cran entre l’Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, et le mouvement chiite, allié à l’Iran.

“Le chef du gouvernement libanais est détenu en Arabie saoudite, on lui interdit jusqu’à ce moment de rentrer au Liban”, a lancé Hassan Nasrallah lors d’une allocution télévisée. “Il est assigné à résidence”, a-t-il assuré, réclamant à l’Arabie saoudite de le “libérer”.

Le chef du Hezbollah a une nouvelle fois assuré que le chef du gouvernement libanais avait été “obligé” par les Saoudiens à présenter sa démission, et à “lire un texte écrit par eux”.

“Ce qu’il y a de plus dangereux, c’est inciter Israël à frapper le Liban”, a lancé Hassan Nasrallah dans un discours retransmis à la télévision. “Je parle d’informations assurant que l’Arabie saoudite a demandé à Israël de frapper le Liban”, a-t-il insisté.

close
close