search-form-close
Le FFS dénonce des « ingérences étrangères » qui s’opposent à tout changement démocratique en Algérie

Le FFS dénonce des « ingérences étrangères » qui s’opposent à tout changement démocratique en Algérie

Le FFS a dénoncé, ce vendredi 12 juillet, des « ingérences étrangères » qui s’opposent à tout changement démocratique en Algérie. « Le Conseil national considère que la présente session se déroule dans un contexte politique national en cours de bouleversement, un environnement régional préoccupant sur le plan sécuritaire avec des ingérences étrangères à peine déguisées pour s’opposer à tout changement dans notre pays qui menacerait leurs intérêts économiques et stratégiques », écrit le parti dans un communiqué à l’issue de son conseil national.

« Certain régimes dictatoriaux ne veulent pas l’aboutissement du mouvement révolutionnaire par crainte de contagion et de déstabilisation de leurs régimes », ajoute-t-il. Le FFS ne nomme pas les pays visés par ses critiques.

Pour le FFS, le régime rejette toute transition démocratique. Mais « la révolution actuelle « aboutira inévitablement à la fin du régime de dictature et le changement du système avec l’instauration d’un État de droit démocratique et social », écrit-il.

Le FFS demande « la libération immédiate et sans conditions de tous les détenus politiques et d’opinions notamment le commandant Si Lakhdar Bouregâa ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close