search-form-close
Les dattes saoudiennes de la discorde

Les dattes saoudiennes de la discorde

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) a annoncé, ce vendredi dans un communiqué, avoir distribué durant le mois de Ramadan 350 tonnes de dattes offertes par l’Arabie saoudite aux réfugiés sahraouis vivant dans des camps de réfugiés en Algérie.

« Des milliers de réfugiés sahraouis ont reçu deux kilos de dattes chacun lors du mois sacré du Ramadan. Ces dattes représentent un aliment traditionnel pour rompre le jeûne », précise le communiqué au sujet de cette « contribution de l’Arabie saoudite ».

La cérémonie de remise s’est tenue à l’ambassade de l’Arabie Saoudite à Alger, en présence de l’ambassadeur saoudien, Abdelaziz Ben Ibrahim Hamad El-Omairini, du Chef de mission du Centre d’aide humanitaire et de secours King Salman (KS Relief), Mansour Al-Eid, et du Représentant du Programme alimentaire mondial en Algérie, Romain Sirois, rapporte en la même source.

Le communiqué du Programme alimentaire mondial intervient plus de 24 heures après la diffusion par le média saoudien Saudi Gazette d’une dépêche de l’agence de presse saoudienne SPA. Cette dernière a rapporté que le gouvernement saoudien a livré ce jeudi 350 tonnes de dattes à la section algérienne du Programme alimentaire mondial (PAM) en l’ambassadeur saoudien.

La dépêche de l’agence de presse saoudienne ne fait aucune mention des réfugiés sahraouis. Au contraire, il est indiqué que « cette livraison fait partie de la contribution saoudienne au Programme alimentaire mondial, qui sera responsable de leur distribution en Algérie ». La version originale de la dépêche traitée par TSA peut être consultée en bas de l’article.

TSA a donc rapporté strictement et fidèlement l’information provenant d’une source officielle saoudienne, supposée être la plus apte à livrer des informations fiables sur l’action du gouvernement saoudien. Une dépêche évoquant explicitement une distribution « en Algérie », sans que ne s’ajoute la moindre mention du camp de réfugiés.

Cette information a suscité un tollé sur les réseaux sociaux, obligeant le gouvernement à réagir. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères est sorti, vendredi, de son silence en estimant que le communiqué du PAM apporte une réponse cinglante aux élucubrations et aux mensonges rapportés et relayés par certains médias. Fait notable, le MAE ne fait étrangement aucune référence dans le communiqué à la dépêche ambigüe de l’organe de presse officiel du gouvernement saoudien.

La dépêche de l’agence de presse saoudienne, rapportée par Saudi Gazette (en anglais) :

"King Salman Humanitarian Aid and Relief Center (KSrelief) delivered on Thursday 350 tons of dates to the World Food Program (WFP) in Algeria in the presence of Saudi Ambassador Abdulaziz Al-Omairini, Director of WFP Office in Algeria Romain Sirois, and a number of officials.

This shipment was part of Saudi Arabia’s contribution to the WFP, which will be responsible for its distribution in Algeria.

Also on Thursday, the center delivered 80 tons of dates to officials in N’Djamena as the Kingdom’s gift to the Republic of Chad. The handover ceremony was attended by Chadian Minister for Women, Protection of Early Childhood and Solidarity Djalal Ardjoun Khalil, Saudi Ambassador to Chad Jameel Shasha and a number of officials.

The gift comes within the framework of Saudi Arabia’s humanitarian role to support people and countries around the world."

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close